www.ceic.gouv.qc.ca Pierre Lambert

L’avocat de la firme Dunton Rainville, Pierre Lambert, a admis devant la commission Charbonneau, jeudi, qu’il a reçu quelque 2M$ en argent comptant de la part de l’ingénieur Roger Desbois, de la firme Tecsult. De cette somme, 721 920$ sont restés dans les poches du témoin qui les a remises aux enquêteurs de la commission.

Pierre Lambert a commencé à détenir une partie de la caisse occulte du parti PRO des Lavallois de l’ex-maire Gilles Vaillancourt vers mai 2006. Le notaire Jean Gauthier, qui avait un «rôle important», cherchait alors quelqu’un de «discret» pour «remplacer une personne».

«Était-il clair qu’on parlait d’une caisse occulte», a demandé le procureur Simon Tremblay. «Je le comprenais, mais ce n’était pas clair», a-t-il répondu, expliquant qu’il ne réalisait pas que c’était illégal.

Il a raconté que lors de la première rencontre avec Roger Desbois, dans un café de l’immeuble de la firme Tecsult, il a reçu 200 000$ en argent comptant dans un «carton». Ce manège s’est reproduit dix fois.

Il a ainsi corroboré le témoignage de Roger Desbois, qui avait dit avoir collecté la ristourne de 2% de la valeur des contrats de construction à Laval et avoir remis plus de 2M$ à M. Lambert. Il n’a jamais cherché à savoir d’où provenait l’argent.

Pierre Lambert remettait ensuite l’argent à l’agent officiel Jean Bertrand et c’est Jean Gauthier qui lui donnait les instructions sur les retraits.

Selon lui, le financement occulte était «banalisé» dans les partis politiques, mais avec le recul, «c’était inapproprié.»

L’homme de 63 ans, qui n’est plus dans le cabinet depuis le 31 mai,  a été arrêté le 9 mai, dans le cadre de l’opération «Honorer» de l’Escouade Marteau.

L’agent officiel du PRO, Jean Bertrand, avait pour sa part raconté que, vers 2009, il se tournait vers M. Lambert pour avoir de l’argent comptant utile à la campagne électorale. Ce dernier lui aurait remis, en 2009, 60 000$, dont 30 000$ pour financer le système des prête-noms.

Puisque la Ville de Laval ne l’a pas relevé de son secret professionnel et qu’il a travaillé avec la Ville sur plusieurs dossiers, son témoignage est parsemé d’interventions de l’avocat de la Ville qui s’oppose à ce que le témoin donne certains détails.

argent saisi Commission Charbonneau

Aussi dans La commission Charbonneau :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!