Amine Esseghir/TC Media Chabanel possède un énorme potentiel pour devenir une destination pour les jeunes entrepreneurs croit Virginie M. Savoie de l'OBNL Expérience collective.

À partir du 2 août, Bunkr, le village éphémère installé dans le secteur Chabanel à Ahuntsic, accueillera ses premiers visiteurs. Animations diverses, restauration et musique, ses concepteurs veulent en faire un lieu de rencontre inespéré dans le quartier.

Installé sur une partie de l’immense terrain qui servira à la construction d’une nouvelle cour de voirie de la ville de Montréal, le village éphémère Bunkr est composé d’une dizaine de conteneurs aménagés.

Durant deux mois, il sera l’attraction du secteur de 11h à 23h, du mardi au samedi. Le site peut accueillir facilement 500 personnes.

«Il y aura des soirées avec DJ, des 5 à 7, des ateliers organisés par des entreprises du coin, des commerçants pourront avoir des kiosques pour proposer leurs produits. La programmation sera très variée», assure Virginie M. Savoie de l’OBNL Expérience collective, à l’origine de ce projet.

Les initiateurs ont pu convaincre la brasserie artisanale Vagabond, qui y ouvrira un bar. Des camions de bouffe de rue se relayeront sur le site.

Expérience collective a bénéficié du soutien des élus locaux et de l’aide de nombreuses entreprises comme AllWood qui fabrique du mobilier à partir de bois de récupération.

L’artiste Laurence Vallières a fourni la sculpture d’un gorille qui sera l’enseigne du lieu. Le peintre Stikki Peaches, un résident d’Ahuntsic, a réalisé la décoration extérieure du village.

Photo: Amine Esseghir/TC Media

Mettre Chabanel sur la map
L’arrivée de Bunkr est un véritable bouleversement dans cette zone industrielle.

Même si elle est fréquentée par des milliers de personnes en journée, ce sont essentiellement des employés des entreprises du secteur. Passé 17h ou 18h, le quartier est désert faute de lieux de détente ou de rencontre.

«Il y a une volonté de revitaliser Chabanel et nous y prenons part», indique Mme Savoie. Si on insiste pour dire que le village a été conçu pour les gens qui sont déjà à Chabanel, on espère aussi donner un coup de projecteur sur Ahuntsic et y attirer un public qui en général se retrouve surtout dans le sud de la ville.

Les villages éphémères comme le Pop Brixton à Londres sont des installations destinées à faire la promotion d’un lieu ou animer un quartier. Des installations similaires comme le Spot dans le quartier Saint-Roch à Québec ou plus près de nous au Pied du courant à Montréal, sont destinés à attirer l’attention du public et des décideurs.

«Le village éphémère crée un momentum dans un quartier, indique Marc-André Carignan, chroniqueur en développement urbain. À Chabanel, on essaye depuis longtemps de relancer le quartier avec différentes initiatives.»

Pour lui, ce genre d’événement a la particularité d’attirer un public jeune et branché qui n’ira pas de lui-même dans ce quartier.

«Les différents DJ qui vont se succéder ici tous les vendredis pour le Bunkr Bloc party ont leur propre communauté sur les médias sociaux, nous comptons beaucoup sur ce rayonnement pour attirer des gens», convient Mme Savoie.

Le village éphémère Bunkr est situé au 6405, avenue de Lesplanade. Le site est accessible par les stations Sauvé et Crémazie du métro de Montréal et les lignes de bus 54 et 55. Le stationnement sur rue est gratuit.

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!