Arnaud Stopa TC Media Les arbres en arrière du maire Réal Ménard risquent de faire les frais du nouveau centre de loisirs.

Un nouveau centre communautaire de loisirs sortira de terre au coin de Moreau et de Rouen, a annoncé la Ville de Montréal jeudi.

«C’est un moment historique, cela fait quinze ans qu’on en parle», a indiqué le maire de l’arrondissement de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve, Réal Ménard, en compagnie du maire de Montréal, Denis Coderre.

Le nouveau bâtiment de trois étages et d’une superficie de 30 000 pi2 sera construit à proximité de l’aréna Francis-Bouillon, en rénovation depuis l’automne, sur une partie de son stationnement. Il devra répondre aux besoins communautaires des organismes du quartier et accueillera notamment une salle polyvalente, des vestiaires et un café.

Le budget alloué sera de 15 M$, dont 11 M$ provenant du budget de l’arrondissement. La construction devrait être terminée au plus tard pour le début de l’année 2021, après un appel d’offres en 2018.

Opposition

La conseillère de ville de Maisonneuve-Longue-Pointe, Laurence Lavigne-Lalonde a dénoncé une annonce électoraliste et a regretté le choix de l’emplacement du futur centre.

«On aurait mieux fait de continuer de parler avec la Commission scolaire de Montréal pour réutiliser le bâtiment de l’école Hochelaga, qui se trouve à côté d’une piscine et d’une bibliothèque. Le site choisi est à l’extrémité du quartier et proche du centre Claude-Mélapart, dans Centre-Sud.»

Roland Barbier, directeur général du centre communautaire d’Hochelaga s’est réjoui de l’annonce, mais a rejoint l’élue Projet sur ce point.

«Le site idéal aurait été en bas de la rue Ontario dans la zone de revitalisation urbaine intégrée, là où vivent nos usagers. Mais, on a l’habitude de reconduire les enfants chez eux, on leur offrira un climat très sécuritaire quelque soit l’endroit.»

Le maire Réal Ménard a rappelé toutefois que plusieurs sites ont été étudiés lors des quatre dernières années et qu’aucun n’était satisfaisant.

«La CSDM ne voulait pas libérer l’école Hochelaga, puisqu’elle envisage d’y délocaliser son siège social. À un moment, il faut prendre des décisions, même si toutes les conditions ne sont pas idéales. Ce site a l’avantage d’être proche du métro, de trois écoles et gymnases et construit sur un terrain qui nous appartient.»

La députée provinciale, Carole Poirier, qui a longtemps défendu l’idée d’un centre communautaire dans l’école Hochelaga a indiqué être «très heureuse qu’enfin se construise un centre communautaire de loisirs qui desservira l’ouest du quartier».

Les citoyens seront conviés à un atelier d’idéation le mardi 20 juin prochain au collège Maisonneuve afin d’indiquer leurs besoins et suggestions sur le nouveau bâtiment.


Arbres coupés
En choisissant un site situé dans le parc Préfontaine, la mairie prévoit de couper des arbres, donc certains sont imposants. «On ne peut pas faire des omelettes sans casser des œufs, a imagé le maire Réal Ménard. Mais notre politique est de replanter deux à trois arbres par arbres coupés.»

Le site du futur centre de loisirs d’Hochelaga se situera au sud du parc Préfontaine.

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!