TC Media - Patrick Sicotte Le prix Ernest-Cormier, au nom d'un ingénieur et architecte montréalais décédé en 1980 qui a notamment signé l'édifice de la Cour d'appel du Québec, est une décoration de plus pour l'architecte Éric Gauthier.

Éric Gauthier, l’architecte qui a conçu La Station de L’Île-des-Sœurs ainsi que le Quai 5160 sur la terre ferme, a reçu le prix Ernest-Cormier 2017 dans la catégorie «culturelle».

C’est la plus haute distinction accordée à une personne pour l’ensemble de son œuvre et de sa carrière dans les domaines de l’architecture ou du design. «C’est un prix important pour les architectes, car il reconnaît que notre travail peut aussi avoir une signification culturelle», indique le récipiendaire.

Diplômé en architecture de l’Université Laval, il travaille au sein de la firme FABG depuis 30 ans, dont il est aujourd’hui l’associé principal avec André Lavoie. La griffe d’Éric Gauthier est visible partout à Montréal et au Québec puisque parmi ses projets on retrouve le Monument-National, la Biosphère, le théâtre Espace Go, le Théâtre de Quat’Sous ou encore l’École nationale de théâtre du Canada.

M. Gauthier est connu pour la qualité de son travail de recyclage, un terme calqué de l’anglais qui signifie transformer l’usage d’un bâtiment existant, comme ce qu’il a fait avec l’ancienne station-service Esso aujourd’hui transformer en centre intergénérationnel à L’Île-des-Sœurs.

«Il faut garder l’essentiel, enlever ce qui est accessoire et apporter du nouveau. C’est comme recoudre des plaies en tissant des liens entre l’histoire et le présent», dévoile-t-il.

Pour lui, la conception d’une structure demande aussi de penser à la lumière et à ce que l’utilisateur aura dans son champ de vision. «La fenestration, c’est un peu comme en photographie: il faut essayer de placer le regard vers quelque chose comme la nature, l’environnement», dit-il.

Projets
Les conseils de M. Gauthier et sa firme ont été sollicités l’an passé pour la réfection de La Pyramide, l’édifice à condos de la rue Berlioz.

Les copropriétaires avaient été inspirés par le travail de La Station, un projet que M. Gauthier a particulièrement aimé puisqu’il a beaucoup d’admiration pour le célèbre Ludwig Mies van der Rohe, l’architecte qui a dessiné le poste d’essence d’origine.

«On y a mis tout le soin et l’amour possible pour honorer la structure de départ, tout en lui redonnant de la simplicité», ajoute-t-il.

C’est lui qui a dirigé la conception du Quai 5160, jadis l’aréna Guy-Gagnon. «L’objectif était de redonner un contact avec la piste cyclable et l’eau, on a réfléchi à la position des fenêtres pour qu’elles cadrent le regard et accentuent la perception de la végétation», explique Éric Gauthier.

Il travaille présentement sur la transformation de l’Auditorium de Verdun et de l’aréna Denis-Savard.
«Nous sommes aussi impliqués dans le projet de l’Esplanade Clark, qui comprendra une nouvelle patinoire extérieure et permanente en face de la Maison du développement durable, pour compléter la phase 4 du Quartier des spectacles, au centre-ville», révèle-t-il.

C’est FABG qui planchera sur la transformation du circuit Gilles-Villeneuve pour la Formule Un ainsi que sur le nouveau quartier résidentiel Solar Uniquartier, situé à côté du futur Réseau électrique métropolitain (REM) à Brossard, en collaboration avec d’autres firmes d’architectures.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!