(Photo: IDS/Verdun Hebdo – Isabelle Bergeron) L'entrepreneur Pierre Thériault poursuit devant les tribunaux Golf Exécutif Montréal pour ne pas l'avoir payé pour les travaux d'aménagement réalisé à L'Île-des-Sœurs.

Le golf de L’Île-des-Sœurs est ouvert, mais aucun joueur n’est visible sur le terrain. Les nouveaux tarifs d’abonnement pourraient en être la cause puisqu’il en coûte maintenant 10 000$ à ceux qui veulent faire le parcours de neuf trous ou simplement frapper quelques balles.

Le golf de L’Île-des-Sœurs a enregistré deux années d’inactivité due à plusieurs facteurs, dont l’obtention d’un permis de bar et la construction d’un bâtiment. Et après avoir attendu son ouverture tout l’été, les résidents sont en furie puisque le terrain semble toujours inaccessible pour la plupart d’entre eux.

L’espace serait maintenant dédié principalement aux entreprises, comme on peut le lire sur son nouveau site internet dont le nom était Golf IDS Montréal et qui a été rebaptisé Golf Exécutif Montréal. Un abonnement annuel d’environ 10 000$ est nécessaire pour pouvoir profiter des installations.

En comparaison, le Club de Golf de Beaconsfield qui dispose d’un parcours de 18 trous demande des frais d’inscription de près de 7 500$ et une cotisation annuelle de 6 450$ pour les membres réguliers âgés de 38 à 65 ans. Quant aux 19-24 ans, ils peuvent bénéficier d’un tarif jeunesse de 3 620$, payable en plusieurs versements.

Manquements

Le contrat entre la ville de Montréal et l’Island Golf Group est une entente de service d’une durée de 40 ans. Signé en 2006, il y est écrit que le golf s’engage à «octroyer une priorité aux citoyens de l’arrondissement de Verdun».

«On a des clauses au contrat initial, qu’on est en train de valider avec le contentieux. Il y a eu des modifications de la mission du golf et la Ville n’a jamais été avisée», annonce le maire de Verdun, Jean-François Parenteau.

D’autres infractions ont été repérées par la Direction de l’aménagement urbain et des services aux entreprises, comme les nuisances liées à l’éclairage du terrain de pratique. Elle a donc émis des avis de non-conformités à régler avant le mois de septembre.

En plus des problèmes avec l’arrondissement, la compagnie est aussi poursuivie au criminel à la suite d’une enquête du ministère de l’Environnement qui remonte à 2016. Elle n’a toujours pas aménagé un marais filtrant, ni un bassin de rétention ou encore une prise d’eau à l’intérieur d’une conduite pluviale existante du fleuve Saint-Laurent. Les procédures auront lieu fin novembre.

«Le golf a l’obligation de se brancher à une station de pompage que l’arrondissement a mise en place pour alimenter le lac des Battures en eau brute, mais il arrose toujours avec de l’eau potable, ce que je trouve complètement scandaleux»
— Jean-François Parenteau, maire de l’arrondissement de Verdun

L’entrepreneur Pierre Thériault, de l’entreprise Terrassement Golf Thériault, poursuit au civil pour non-paiement de travaux réalisés en 2017. La facture de 170 200$ comprend l’aménagement d’une partie du parcours et de l’académie de golf. L’affaire se trouvera devant les tribunaux en septembre.

Le propriétaire de Golf Exécutif Montréal, Pierre Emond, n’a pas retourné l’appel de IDS/Verdun Hebdo.

Pour plus d’infos
golfexecutifmontreal.com

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!