Faire la salutation au soleil, ou la position du poirier vous donne le vertige? Une école de yoga ayant pignon sur rue à L’Île-des-Sœurs propose désormais de réaliser ces mouvements…  Sur un paddleboard, en plein fleuve Saint-Laurent.

Provenant à l’origine d’Hawaï, où les sauveteurs utilisaient des planches avec des pagaies pour aller secourir des surfeurs, le Stand Up Paddleboard (SUP) ou planche à rames, mélangé au yoga a été récemment introduit au Québec, notamment par l’entreprise Kayak Sans Frontières (KSF), dont le siège social est à LaSalle.

Cette dernière propose des cours de SUP yoga cet été à la Pointe-Nord de L’Île-des-Soeurs.

Grâce à une corde attachée à une brique au fond de l’eau, les planches deviennent un genre de studio flottant durant une heure et quart. Tout comme le yoga au sol, le SUP yoga permet d’exercer la force et la flexibilité des gens qui le pratiquent, mais à certaines différences près.

«C’est vraiment plus les muscles stabilisateurs qui sont sollicités comparativement au yoga sur le sol», indique Vanessa Giguère, adjointe aux opérations chez KSF.

C’est surtout dans l’immersion avec la nature que réside la force du SUP yoga d’après Josiane O’Rourke, qui enseigne la discipline. «Dans certaines positions, tu regardes directement le ciel. Ça m’a aussi fait découvrir que j’aimais l’eau. On ne se rend pas toujours compte que Montréal est une île et qu’on peut en profiter», souligne-t-elle.

Aimer l’eau

La discipline peut être pratiquée par des gens jeunes comme âgés, mais de plus de 16 ans selon elle. «Ça ne s’adresse pas nécessairement aux bons nageurs, mais il ne faut pas avoir peur de l’eau», avertit celle qui est aussi responsable de l’accueil chez KSF.

Un cours de navigation en paddleboard de base est toutefois préalable à ceux qui veulent être initiés au sport. «Ça peut paraître simple, mais ça prend quand même de l’équilibre», précise Mme Giguère.

Elle souligne que le chantier du nouveau pont Champlain restreint actuellement un peu les parcours qui peuvent être effectués lors des cours, mais que le fleuve Saint-Laurent reste le terrain de jeux par excellence des adeptes de cette nouvelle discipline.

Des cours de SUP yoga peuvent également être suivis au Parc Jean-Drapeau, à LaSalle ainsi qu’à Verdun. Le cours d’initiation coûte 40$, une session de six semaines vaut 139$ et le cours à la carte peut être payé 30$. Une planche est fournie aux participants lors de chaque séance.

Le port d’un gilet de sauvetage est obligatoire lors des déplacements mais au choix lorsque les planches sont ancrées.

Pour plus d’informations, cliquez ici.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!