À chaque année, des milliers de spectateurs viennent se divertir au Théâtre Desjardins. Ces derniers sont loin de se douter que sous leurs pieds se cache le seul centre spécialisé en optique au Québec, une entreprise qui compte notamment la NASA parmi ses clients.

Le centre en question se nomme Optech. Les laboratoires de l’entreprise qui occupe des locaux de 10 000 pieds carrés au cégep André-Laurendeau renferment plus de 6 M$ d’équipements à la fine pointe de la technologie.

Une visite de ces locaux permet de découvrir une imprimante 3D ultramoderne, un appareil fabriquant des lentilles ultra puissantes, un système détectant le méthane dans les sites d’enfouissement, une balise (stroboscope) pour les tours de cellulaires et autres.

On y découvre aussi une sonde pour aller dans le cerveau inventée par le professeur Frédéric Leblond de la Polytechnique de Montréal. «Elle permet de retirer plus de 80% des cellules cancéreuses», précise Denis Lafrance.

Au Théâtre Desjardins, on crée des images pouvant suivre une cible mouvante. «On pourrait  maquiller et déguiser un acteur juste avec le projecteur et le suivre», ajoute le directeur d’Optech.

Les produits qui sont développés par l’entreprise  touchent notamment les écrans télés, téléphones cellulaires, les soins des yeux, les lasers, la fibre optique et même les capteurs solaires.

Avec la NASA, on parle de deux contrats d’environ 20 000$ chacun. «Voulant tester des éléments optiques qu’ils fabriquent, ils n’ont pas trouvé les équipements aux États-Unis et ont abouti ici. Ça montre que nos équipements sont assez uniques», explique Denis Lafrance, directeur d’Optech.

La NASA n’est pas le seul client prestigieux du laboratoire. L’entreprise compte 86 entreprises parmi ses clients, dont des géants tels que Apple, Bombardier et CAE.

Expansion
Directeur du cégep André-Laurendeau, Claude Roy envisage un projet de 10 à 20 M$ pour construire un nouveau bâtiment afin d’y déménager Optech.

«On cherche des subventions de Québec et Ottawa pour sortir Optech du cégep et le mettre dans un bâtiment adjacent. Le radar est ouvert et dès qu’une possibilité se présente, nous serons prêts», dit M. Roy.

«On voudrait un espace réservé aux entreprises qui veulent utiliser nos équipements», ajoute Denis Lafrance.

Les revenus d’Optech atteignent plus de 2,5 M$ et le financement du gouvernement québécois se chiffre à 390  000$.

Optech est associé aux cégeps John-Abbott et de La Pocatière. Son équipe comprend 28 spécialistes et enseignants.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!