Charlotte Lopez Des résidents appuient le refus de démolition émis par la Ville

Un désaccord concernant la démolition d’un immeuble sur la rue Saint-André alimente les discussions entre l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal et un homme d’affaires montréalais.

Stevens Coulombe, propriétaire et gestionnaire d’un portefeuille immobilier de plusieurs centaines d’unités au Québec, souhaite obtenir l’autorisation de l’arrondissement pour procéder à la démolition d’un de ses immeubles situés sur la rue Saint-André. Une demande qui a été rejetée en raison notamment de «l’intérêt architectural» des bâtiments.

Coulombe fait appel de la décision de l’arrondissement mentionnant qu’une évaluation faite par une firme d’ingénieurs qu’il a mandaté en mai 2016 a conclu que «le bâtiment est dans un tel état de vétusté général qu’il est impossible de le restaurer et qu’il a atteint sa fin de vie utile».

Toutefois, en février dernier, après contre-expertise, le comité d’études des demandes de démolition a refusé la démolition de l’immeuble, jugeant que le bâtiment peut être «réparé, rénové ou restauré». L’immeuble retient notamment l’attention avec «ses ornements et ouvertures d’origine».

«Le manque d’entretien du bâtiment au cours des dernières années a certainement contribué à la dégradation de certaines composantes», peut-on lire dans le rapport de la division des permis et des inspections.

Le propriétaire Stevens Coulombe explique que la demande de démolition est en fait une «demande de reconstruction», car il souhaiterait «rénover et agrandir l’immeuble».

Il explique souhaiter que ses architectes utilisent la même pierre et les mêmes ouvertures qu’il existe actuellement, tout en corrigeant des problèmes existant.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!