Collaboration spéciale - Pop Montréal Le Marché des possibles sera universellement accessible, cet été.

Le Marché des possibles, foire d’artisans dans le Mile End, sera universellement accessible cette année.

Les organisateurs confirment que trois à quatre rampes seront aménagées entre la partie gazonnée où ont lieu les spectacles et le stationnement de l’aréna Saint-Louis où trônent les kiosques. Il était impossible auparavant d’accéder d’une partie à l’autre du site, sans faire le tour par la rue, pour les personnes à mobilité réduite. Le projet sera chapeauté par un organisme en accessibilité universelle.

«On a aussi des toilettes chimiques universellement accessibles. Elles sont plus grandes, plus basses et il y a une petite rampe pour l’entrée», mentionne le directeur aux opérations chez POP Montréal, cogestionnaire du Marché des possibles, Éric Cazes.

Les bancs étaient à ras le sol et seront revus pour convenir à une clientèle plus âgée.

«Pour les aînés, ce n’est pas un mobilier qui leur convenait. On revoit donc le concept», continue M. Cazes.

L’arrondissement du Plateau-Mont-Royal a bonifié le financement, cette année, pour rafraîchir le concept du marché, passant de 25 000 à 30 000$.

«C’est plus qu’un marché. C’est un lieu de rencontre dans le quartier. Ce ne sont pas juste les hipsters du coin qui y vont. Ça répond aux besoins des familles», souligne la conseillère de Ville, Marie Plourde.

L’événement ayant lieu toutes les fins de semaine de la saison estivale invitera pour sa troisième mouture des chefs du quartier.

«Les camions de bouffe de rue, ce n’est pas nécessairement pour toutes les bourses. Avec les chefs, ils auront des BBQ et on espère diversifier l’offre alimentaire, la rendre accessible à toutes les bourses», indique Mme Plourde.

Nouvelle orientation
Le marché a changé d’orientation depuis ses débuts. D’abord, plutôt pour y faire son épicerie, il s’est réorienté vers les artisans. Une trentaine de kiosques trôneront en rotation dans le stationnement de l’aréna Saint-Louis.

«Les gens recherchent plutôt une expérience avec l’artisanat. Il y a déjà plusieurs offres pour acheter des produits frais dans le quartier avec Centropol roulant et le marché fermier Laurier, par exemple», précise l’élue.

M. Cazes assure pour sa part que la programmation sera variée pour la population du Mile End.

«On a du yoga pour enfants et pour adultes. Il y a la projection de documentaires. Les spectacles seront variés. On veut un marché à échelle humaine. En plus, cette année, on tombe dans de bonnes dates. La semaine suivant l’ouverture, c’est la Saint-Jean-Baptiste, alors il y aura une fête de quartier», conclut M. Cazes.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!