Compagnie Porte Parole Ricardo Lamour jouait le rôle d'un juge dans cette pièce de théâtre.

L’un des comédiens de la pièce de théâtre qui relate le décès de Fredy Villanueva a décidé de quitter la distribution car la mère du jeune homme tué lors d’une intervention policière à Montréal-Nord s’oppose toujours au projet.

Succès populaire en mars, avec 21 représentations qui ont affiché complet au théâtre de la Licorne, la pièce Fredy se déroulera à présent sans Ricardo Lamour, qui jouait le rôle d’un juge dans cette œuvre qui retraçait le décès de Fredy Villanueva, le 9 août 2008 à Montréal-Nord, puis son procès hautement médiatisé.

Membre également actif du Comité de soutien à la famille, très impliqué notamment pour la mise en place d’une plaque ou d’une murale commémorative près du parc Henri-Bourassa, lieu de ce drame malheureux, celui qui officie également comme intervenant social se sentait «dans une position intenable.»

«Fatigué de jouer le diplomate»
Proche de Lilian Madrid Villanueva, la mère de Fredy, qui n’a pas souhaité assister à cette pièce de théâtre et qui a cessé toute discussion avec Annabel Soutar, son auteure, quelques mois avant sa réalisation, Ricardo Lamour se dit «fatigué de jouer le diplomate et d’être dans cet écartèlement entre deux rives qui ne vont pas se rapprocher».

«J’avais accepté de jouer dans cette pièce car elle allait quoi qu’il arrive se faire. Avec ou sans l’autorisation de Lilian. J’ai embarqué pour tenter de changer la trajectoire, j’ai fait des compromis, mais pour continuer, il faut le consentement de Lilian. C’est son histoire, elle a toujours des larmes qui coulent, le deuil n’est pas fait», explique Ricardo Lamour, en référence aux volontés de l’auteure de présenter cette pièce dans les prochains mois à Montréal-Nord, mais surtout, dans l’ensemble du Québec.

«Je me sens plus en paix»
Alors qu’une rencontre entre les deux parties avait été organisée mi-juin, celle-ci se serait conclue par «un échec», reprend l’ex-comédien.

«Pour Lilian, il y a une surexposition de Dany (Villanueva, son frère, qui a connu de nombreux démêlés judiciaires, NDLR) et on ne parle pas assez de Fredy, de ses projets d’emploi, de son caractère. Comme si finalement la vie de Fredy était secondaire», confie Ricardo Lamour, qui reconnaît cependant l’utilité d’une telle œuvre.

«C’est vrai, beaucoup de gens, plus de 3000 spectateurs, ont été émus. Je n’ai pas de regrets. Mais il y a des choses plus importantes que le théâtre. Je ne sais pas ce que je perds, mais je sais ce que je gagne. Je me sens plus en paix.»

Annabel Soutar n’a pas répondu à nos appels.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus