Romain Schué/TC Media Une troisième rencontre a eu lieu le 28 octobre avec des dizaines d'organismes de Montréal-Nord.

Lors du troisième Rendez-vous Montréal-Nord-Priorité Jeunesse qui s’est tenu vendredi 28 octobre, l’arrondissement a présenté ses futurs axes pour lutter contre la pauvreté et l’exclusion sociale chez les jeunes.

Trois axes d’intervention ont été ciblés par l’arrondissement: la persévérance scolaire et la réussite éducative, l’employabilité et le vivre ensemble.

«Au cours des prochaines années, on a le défi d’impulser des changements majeurs dans Montréal-Nord. On souhaite aller au-delà des cadres habituels de travail pour vraiment changer les choses», a expliqué Rachelle Laperrière, directrice de l’arrondissement, devant une centaine de représentants d’organismes et acteurs locaux, présents pour cette troisième rencontre de travail collective.

«Maintenant, Montréal-Nord est prêt»
Après un premier rendez-vous le 20 mai, suivi d’une nouvelle séance collective le mois suivant, «l’arrondissement a fait un grand sprint», assure la mairesse Christine Black, avant de mettre en avant «la maturité» des différents intervenants pour la réalisation d’un tel plan d’action.

Ce dernier est réclamé depuis plusieurs années par de multiples organismes communautaires, notamment après le décès de Fredy Villanueva le 9 août 2008 ou, récemment, à la suite de la mort de Bony Jean-Pierre au printemps dernier.

«Les autres administrations ont avancé comme ils ont pu. Leur travail a permis d’aboutir à ce résultat, c’est un long processus. Pour avoir des résultats, ça prend des conditions gagnantes. Maintenant, Montréal-Nord est prêt. On est dans un point tournant», reprend l’ex-directrice du Centre des jeunes l’Escale, élue le 24 avril.

43,5%
Le pourcentage de jeunes nord-montréalais de 0-14 ans qui vivent dans un ménage à faible revenu. Sur l’ensemble de Montréal, ce chiffre est de 28,3%.

Un mise en place début 2017
Mesures dans les domaines de la culture, des pratiques sportives, actions auprès des familles vulnérables, développement des compétences, accès et maintien en emploi, engagement civique: une dizaine de champs d’action ont été proposés par l’arrondissement, en partenariat avec la Table de quartier Montréal-Nord en santé.

Ceux-ci vont encore être peaufinés, étudiés et retravaillés avant la présentation définitive du plan d’action «en début 2017», précise Christine Black, qui assure avoir placé «la jeunesse comme l’une de nos grandes priorités».

«On est conscient qu’il y a d’autres axes de travail à mener, mais si on veut impulser un changement majeur, on doit aider les jeunes. On veut trouver des solution car les gens sont tannés de l’image négative qu’on projette de Montréal-Nord.»


«Encourageons les jeunes»

Directrice du Carrefour-jeunesse emploi de Bourassa-Sauvé, Bouchra Klaoua tient une place primordiale dans ce plan présenté par l’arrondissement. «Il faut aider nos jeunes à trouver un emploi, mais aussi à le maintenir», précise-t-elle.

Alors que le secteur nord-est de Montréal-Nord présente un taux de chômage deux fois plus élevé que l’ensemble de l’île (21,35% contre 10%), «la clef, c’est l’accompagnement». «Encourageons les jeunes. Si on leur dit qu’ils ne valent rien dans la vie, il faut les relever, leur dire qu’ils sont capables. Il faut prendre les jeunes par la main, jusqu’à ce qu’ils réussissent», explique Bouchra Klaoua, avant d’évoquer une relation à consolider avec de futurs employeurs. «Il faut les sensibiliser, parler de la richesse de nos jeunes», conclut-elle.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus