Archives/TC Media Gilles Deguire, ancien maire de Montréal-Nord

L’ex-maire de Montréal-Nord devrait comparaître mercredi matin au Palais de justice de Montréal. Il s’agira de la deuxième audience pour Gilles Deguire, accusé d’agression sexuelle et d’attouchements sur une mineure de moins de 16 ans.

Pour chacun de ces deux chefs d’accusation, M. Deguire risque un emprisonnement maximal de quatorze ans, la peine minimale étant de un an.

Lors de la première audience le 20 janvier, l’ancien élu ne s’est pas présenté, choisissant d’être représenté par son avocat, Me Alexandre Bergevin.

Libre, M. Deguire doit néanmoins  respecter plusieurs conditions. Il ne peut rentrer en communication avec la victime présumée, d’une manière directe ou indirecte. Il ne peut pas non plus se rendre à «son domicile et lieu d’école ou d’emploi». Dernière condition: M. Deguire doit s’abstenir de posséder des armes à feu. Une ordonnance de non-publication a également été imposée pour protéger l’identité de la victime présumée.

Les faits reprochés se seraient produits entre le 1er décembre 2013 et le 23 octobre 2015, à Montréal et ailleurs au Québec, alors qu’il siégeait en tant que maire d’arrondissement. Un mandat d’arrestation a été émis le 11 janvier et rendu public lundi 18 janvier.

Gilles Deguire a été élu maire de l’arrondissement de Montréal-Nord pour la première fois en 2009.  Il fut également policier durant trente ans au Service de police de la Ville de Montréal (SPVM).

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!