Romain Schué / TC Media Christine Black a rejoint L'Escale en 2002 avant d'en prendre la direction quatre ans plus tard.

Avant l’élection au poste de maire de Montréal-Nord le 24 avril, TC Media dresse dans l’ordre alphabétique les portraits des candidats qui se présenteront devant les 54 500 électeurs de l’arrondissement pour succéder à Chantal Rossi, mairesse par intérim. Christine Black sera la représentante d’Équipe Coderre, le parti du maire de la Ville.

Sa nomination a surpris. Alors qu’un grand nombre d’organismes et de résidents de l’arrondissement s’attendaient à la venue d’un candidat bien ancré dans la politique locale, Denis Coderre a opté pour une jeune femme qu’il juge «extraordinaire», débutante en politique, mais qui tient à affirmer son indépendance, malgré sa proximité avec l’ex-député de Bourassa (1997-2013).

«Je suis maître de ma personne et je sais prendre mes propres décisions. Je suis une personne qui travaille et je ne me ferais pas dire ce que je dois faire», affirme la native de Saint-Rémi, sur la Rive-Sud, présente depuis 2002 dans Montréal-Nord, après un diplôme en Techniques de travail social acquis l’année précédente.

J’ai dirigé L’Escale à 24 ans, mon âge n’est pas un frein. J’ai les compétences et l’expertise pour devenir mairesse.»
Christine Black, candidate d’Équipe Coderre

«Amener mon dynamisme et ma créativité»
Directrice du centre des jeunes L’Escale depuis 2006 et membre de différentes tables de concertation depuis sa prise de fonction dans l’organisme nord-montréalais, Christine Black avoue se lancer «presque vers l’inconnu».

«Le message que l’on donne aux jeunes de L’Escale, c’est de se projeter, d’aller plus loin, de sortir de sa zone de confort. C’est ce que je fais. Cette proposition tombait à point. Elle arrive dans un moment de ma carrière où je cherchais un autre défi.»

Alors qu’en cas de succès, elle pourrait côtoyer de près de nombreux prétendants à ce poste envié, cette passionnée de danses latines, de cuisine et de voyage se veut «rassembleuse.»

«Je peux comprendre que certains peuvent être déçus, assure-t-elle. Mais cela ne relève pas de mon pouvoir. Moi, je n’ai pas peur. Je veux amener à l’administration mon dynamisme, mes idées nouvelles et ma créativité. Il faut travailler ensemble pour améliorer la qualité de vie de citoyens.»

À lire aussi
Le portrait de Jacques Massicotte
Le portrait de Kerlande Mibel
Le portrait de Hasan Parvez Hang
Le portrait de Rached Teffaha

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!