Photo TC Archives L'antenne Minime accueille 18 enfants.

À cause des coupes budgétaires, l’une des antennes du Centre petite enfance Mini Fée, l’installation Minime, va devoir fermer, mettant à la porte sept employés.

Cette antenne, qui accueille 18 enfants de moins de 18 mois depuis 2006, située au 12004, boulevard Rolland, devra fermer ses portes le 31 août.

Dans la lettre de renvoi, la directrice, Marie-Josée Chouinard, justifie cette décision qui a été prise «dans le contexte des coupures de l’allocation de fonctionnement annoncées par le gouvernement».

«Nos subventions sont attribuées en prenant en compte le taux d’occupation. S’il est inférieur à 80%, c’est-à-dire, si certains enfants ne sont pas là tous les jours, nous en sommes pénalisés», poursuit la directrice. Le taux de présence dans l’installation Minime varie entre 72 et 74%.

L’installation principale de 80 places ne peut pas prendre à sa charge le déficit financier récurant de l’installation d’après ce courrier. Marie-Josée Chouinard détaille que l’administration a prévu un déficit annuel d’au moins 25 000 $ pour la petite antenne du boulevard Rolland.

Mélidane Jospeh, employée depuis neuf ans et touchée par cette décision lance un cri du cœur : «Nous voulons lutter et dire non à l’austérité. Il y a trop de coupures de la part du gouvernement actuel. Un CPE dans un milieu défavorisé qui aide des familles pour le retour aux études ou au travail sera fermé, c’est déplorable », lance-t-elle.

Les 18 enfants seront donc délocalisés, notamment au CPE de l’Oasis, situé dans le même secteur.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!