Chantal Levesque/Métro

Si Montréal adopte comme prévu son règlement le 26 septembre qui interdira les nouveaux chiens de type pitbull sur l’île, la Société pour la prévention de la cruauté envers les animaux (SPCA) de Montréal prévient qu’elle mettra fin aux services canins qu’elle offre à douze arrondissements et villes liées.

Ceci prendrait effet au début de l’année 2017. La SPCA de Montréal a prévenu mercredi midi les arrondissements à qui elle offre ces services animaliers.

Actuellement, la SPCA a des contrats avec 10 arrondissements et 2 villes liées pour offrir des services animaliers. Ainsi, lorsqu’un animal est abandonné et trouvé errant dans ces secteurs, il est convenu que ces villes et arrondissements les confient à la SPCA de Montréal. Mais l’organisme menace maintenant de mettre fin à ce service pour tous les chiens errants, si le règlement sur les pitbulls est adopté.

La SPCA continuerait toutefois d’offrir ces services en ce qui a trait à la gestion de tous les autres animaux (chats, animaux de la faune et animaux exotiques) et autres services comme le programme qui permet de capturer et stériliser les chats errants sauvages et la clinique de stérilisation, qui représentent plus de 85% des activités compris dans les ententes entre la SPCA et les arrondissements. Les arrondissements devraient toutefois se tourner vers d’autres organismes pour la prise en charge des chiens.

Le futur règlement permettra aux propriétaires actuels de pitbulls de demander un permis afin de conserver leur chien, mais interdira l’adoption de nouveau chiens de type pitbull. Les propriétaires qui ne respecteraient pas les conditions pour conserver leur permis pourraient se voir confisquer leur chien et celui-ci pourrait être euthanasié. Si un chien de type pitbull est déclaré dangereux par les autorités, il pourrait également être euthanasié.

La SPCA de Montréal s’est toujours opposée à ce futur règlement. Si elle poursuit son partenariat avec les arrondissements, elle deviendrait responsable de toutes les euthanasies des pitbulls qui seraient ordonnés par la Ville de Montréal dans ces arrondissements et devrait recueillir tous les pitbulls abandonnés par les propriétaires actuels qui seraient incapables de payer le permis nécessaires. «Si le règlement avait été en vigueur en 2015, ce serait 700 chiens de type pitbulls abandonnées que nous aurions reçu et, comme il ne pourraient pas être adoptés, par conséquent éventuellement euthanasiés. Nous avons résolus ensemble qu’on ne pouvait pas faire ça, alors que ce sont des chiens en santé, c’est contre nos valeurs. Nous ne voulons pas être la personne qui pèse sur la seringue», explique Benoit Tremblay, directeur général de la SPCA de Montréal.

Sur les 16 000 animaux reçus par les 12 villes et arrondissements, 2500 sont des chiens, toutes races confondues. Une certaine portion est euthanasiée en raison de conditions médicales ou de problèmes de comportement.

L’administration Coderre maintient toutefois qu’elle ira de l’avant avec l’adoption de son règlement, malgré la menace de la SPCA. «La sécurité de tous les citoyens est une priorité pour notre administration. Nous prenons bonne note de la réflexion de certains mais nous, on va de l’avant», a réagi Anie Samson, responsable de la sécurité publique.

«On veut que le problème des chiens dangereux soit réglé, mais pour nous c’est une mauvaise approche», ajoute M.Tremblay. La SPCA préconise plutôt une application plus rigoureuse de la règlementation en vigueur et des sanctions strictes pour les propriétaires délinquants.

«Les arrondissements partagent les mêmes inquiétudes que nous. Ils veulent absolument continuer de travailler avec nous. On tente de trouver des moyens pour continuer à travailler avec eux», mentionne sans plus de détails M. Tremblay.

L’organisme continue d’espérer que le règlement ne sera pas adopté et continuera de faire pression auprès de élus pour expliquer que «la sécurité des citoyens est tout à fait compatible avec le respect et le bien-être des animaux».

Arrondissement et villes liées ayant un contrat avec la SPCA de Montréal

  • Ahuntsic-Cartierville
  • Plateau-Mont-Royal
  • Ville de Côte Saint-Luc
  • Hampstead
  • Anjou
  • Lachine
  • Montréal-Nord
  • Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce
  • Rosemont-La Petite-Patrie
  • Sud-Ouest
  • Verdun
  • Saint-Laurent

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!