Gracieuseté: Denise Truscelle Directeur musical de Céline Dion depuis plus d’un an, Scott Price accompagne la diva sur scène partout où elle passe. Photo prise à Las Vegas en août 2015.

Il dirige chacun des spectacles de Céline depuis plus d’un an. De Vegas, à Paris, en passant par la Belgique et la tournée québécoise cet été, Scott Price accompagne la diva sur scène partout où elle passe. Le journal a réalisé un entretien avec le musicien, compositeur et directeur musical, qui fut résident de Dollard-des-Ormeaux pendant 25 ans.

«Tous les gens au Québec savent que Céline est une star. Mais je pense que c’est seulement en la fréquentant qu’on peut se rendre compte à quel point elle est une huge vedette partout dans le monde», remarque d’emblée Scott Price. Le respect et l’admiration qu’il lui porte sont manifestes. «C’est vraiment fou comme elle travaille fort!»

Son mandat auprès de la plus célèbre des chanteuses québécoises a officiellement débuté en avril 2015. La rumeur courait déjà dans les médias lorsque l’entourage de Céline a confirmé sa nomination à titre de nouveau directeur musical. «J’ai appris la nouvelle en même temps que tout le monde. Je ne m’y attendais absolument pas!»

Au sujet de la façon dont l’opportunité s’est présentée à lui, il explique: «J’ai travaillé sur Star Académie il y a quelques années. J’étais proche de l’équipe des Productions J et on s’est tourné vers moi pour le show de Céline sur les plaines d’Abraham à Québec en 2008. Ça avait bien fonctionné».

Price avait alors dirigé l’orchestre d’une trentaine de musiciens. Un rôle d’envergure qu’il assure désormais en continu aux côtés de Céline. Elle l’a par ailleurs impliqué dans la réalisation de son dernier disque, sorti le 26 août dernier. Intitulé Encore un soir, il s’agit de son premier album francophone en quatre ans.

En studio à la Cité des anges
Scott Price ne s’était jamais rendu à Los Angeles pour enregistrer. Il souligne à présent y être allé neuf fois depuis le mois de novembre. À cette étape de sa carrière, il qualifie l’expérience de véritable «thrill».

«L.A. est un centre de production de la musique. Y travailler avec des musiciens dont je voyais les noms sur les pochettes d’albums que j’écoutais… Je suis en studio avec ces gars-là, ils m’écoutent et me demandent quoi faire», lance-t-il en souriant.

De DDO à Vegas
Le claviériste, compositeur et directeur musical est diplômé du Conservatoire royal de musique de Toronto. Élevé à Ville Saint-Laurent, il a ensuite choisi l’Ouest-de-l’Île pour s’établir. «Ma première maison, je l’ai achetée à Dollard-des-Ormeaux. J’y ai vécu longtemps, pendant 25 ans. Mes enfants ont tous étudié dans le West-Island».

Père de trois filles, il trouve toujours du temps pour elles dans son agenda ultra chargé. «Elles viennent me voir avec plaisir. Il faut dire que passer un weekend à Las Vegas, c’est plutôt agréable!», remarque en terminant le chef d’orchestre de Céline.

La série de spectacles au Colosseum du Caesars Palace reprendra dès le 20 septembre à Vegas.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!