Photo: Gracieuseté Le conseiller d'arrondissement du district de Sainte-Geneviève, Éric Dugas, s'est joint en juin 2015 au parti du maire de la Ville de Montréal, Denis Coderre.

Le conseiller de L’Île-Bizard – Sainte-Geneviève, Éric Dugas, en ce moment seul élu d’Équipe Coderre dans cet arrondissement de l’Ouest-de-l’Île, s’est porté candidat à la mairie pour les élections de novembre 2017.

Élu comme indépendant en 2010, M. Dugas avait joint Union Montréal en 2012, avant de se présenter pour l’Équipe Richard Bélanger, le maire d’arrondissement de l’époque en 2013. Élu sous cette bannière, il s’est ensuite joint à Équipe Coderre l’an dernier. Il souhaite défaire son adversaire, l’actuel maire Normand Marinacci.

«M. Coderre a pu constater ce que je fais, comment je travaille et les intérêts que je défends. C’est devenu un choix qui était plutôt naturel pour lui», a indiqué M. Dugas. Il y a beaucoup de choses à faire à L’Île-Bizard, mais y parvenir, il faut un personnel qui est heureux de rentrer au travail le lundi, ce qui n’est pas toujours le cas en ce moment».

Le dossier des relations de travail est une priorité pour lui, particulièrement à la suite du renvoi renvoi par la ville-centre de la directrice d’arrondissement, Nancy Bergeron. Rappelons qu’une enquête du Contrôleur général a été ouverte en juin 2015 à la suite de plaintes de cols blancs pour menaces et intimidation.

Congédiée, elle a depuis été réintégrée dans ses fonctions à la suite d’un jugement du Tribunal administratif du travail au printemps.

«J’ai toujours été choqué par le mépris avec lequel M. Marinacci et son administration traitait les employés et récemment, les citoyens. Tout le dossier de la structure d’arrondissement et du bien-être des employés est quelque chose qui me préoccupe depuis le début. Ça a un impact direct sur les relations avec les citoyens et les services qui leur sont donnés», fait-il valoir.

Autres priorités
M. Dugas considère également la mise en valeur de la salle Pauline-Julien du cégep Gérald-Godin comme prioritaire.

«Elle n’a pas le statut qu’elle devrait avoir au sein de l’arrondissement. C’est vraiment un joyau. On devrait construire beaucoup plus autour d’elle et pas seulement sur le plan matériel. On devrait en faire un moteur beaucoup plus fort. Il faut faire sentir qu’on coopère avec la salle et ce n’est pas toujours le cas en ce moment», a-t-il argué.

La sécurité routière représente aussi des dossiers d’importance pour le candidat.

«On veut attirer les cyclistes, mais de façon sécuritaire. On met en ce moment beaucoup de dos d’ânes dans les rues, mais on ne fait rien aux abords des rives, sur les rues Cherrier, Wilson ou Bord-du-Lac. Il y a tout un travail que le conseil actuel tarde à faire», a avancé M. Dugas.

Cible
Experte en gestion municipale, la professeure associée au département de stratégie, responsabilité sociale et environnementale de l’UQÀM, Danielle Pilette, croit que L’Île-Bizard – Sainte-Geneviève représentera une cible de choix pour Denis Coderre l’an prochain.

«La force de sa formation, sa spécialité, sont les arrondissements périphériques que représentent les anciennes villes de banlieue. L’Île-Bizard correspond à une cible du maire Coderre parce que c’est un des rares arrondissements ayant déjà été une ville de banlieue et qui n’appartient pas à sa formation actuellement», a-t-elle indiqué en entrevue à TC Media mardi.

Les prochaines élections municipales au Québec se dérouleront le 5 novembre 2017.

Le maire de L’Île-Bizard – Sainte-Geneviève, Normand Marinacci, n’a pas retourné les nombreux appels de TC Media.

Aussi dans Actualités :

Dû à un problème technique relié à la publication de publicités sur notre site web, nous avons temporairement désactivé la zone de commentaires sur le site web. En attendant que le problème soit réglé, nous invitons les lecteurs à faire leurs commentaires via notre page Facebook, soit directement sur notre mur, ou en message privé. Merci de votre compréhension et merci de nous lire!