À la veille de l’arrivée d’autres précipitations sur la région métropolitaine, le secteur de L’Île-Bizard est déjà touché par la crue des eaux.

Roch Pelletier a dormi quatre heures au cours des trois derniers jours en raison de l’augmentation soudaine des eaux de la Rivière-des-Prairies, qui déborde désormais sur la rue Jean-Yves, où il réside. Les traits tirés, le couvreur de toiture a fait de nombreux allers-retours vers la mairie d’arrondissement pour aller chercher plus de 700 sacs de sable pour lui et ses voisins.

Se comptant chanceux que sa résidence n’ait pas été inondée, pour le moment, il tente d’aider ses voisins moins fortunés. Il a d’ailleurs installé 10 pompes sur plusieurs propriétés, afin de les tenir au sec.

«Je crains pour mes voisins. Il y a un monsieur qui a 80 ans dans la rue et un autre qui vient de se faire opérer pour le cancer du poumon. Ce n’est pas humain de les laisser poser des sacs de sable seuls», raconte-t-il lorsque rencontré par TC Media, jeudi.

Voir notre entrevue avec M. Pelletier:

Bilan
L’arrondissement de L’Île-Bizard – Sainte-Geneviève a indiqué jeudi après-midi que ses équipes sont sur le terrain depuis déjà plusieurs jours et qu’elles travaillent en étroite collaboration avec le Service de sécurité incendies de Montréal (SIM) afin d’aider les résidents.

Selon la chargée de rédaction et de diffusion, Vickie Deslauriers, aucune évacuation n’aurait été demandée jusqu’ici.

En tout, l’arrondissement a remis 21 000 sacs de sable. Alors que la distribution de sacs se poursuit, certains résidents en sont à une troisième et quatrième «voyage de sable». Les citoyens qui souhaitent en faire la demande doivent communiquer avec le 311.

Des avis ont été distribués aux résidents des zones à risque pour les informer de l’évolution de la situation et des mesures à prendre.

Dans les cas où des évacuations seraient nécessaires, un centre d’hébergement à l’arrondissement est prêt à recevoir les citoyens touchés.

L’arrondissement demande aux conducteurs qui circulent dans les zones touchées de circuler à très basse vitesse, afin d’éviter d’envoyer des vagues vers les résidences.

Au moment d’écrire ces lignes, la Ville de Montréal et le Service de sécurité incendie de Montréal n’avaient toujours pas retourné nos appels.

Environnement Canada prévoyait de la pluie, de la bruine et des possibilités d’averses de jeudi à samedi, ce qui pourrait gonfler encore la crue des cours d’eau.

Par ailleurs, le Village de Senneville est en «mode alerte» depuis mercredi, à 15h. L’administration indique assurer une surveillance continue de la crue des eaux.

«Présentement, les niveaux et les débits d’eau sont élevés et au-dessus de son seuil d’inondation mineure. Nous invitons les citoyens à demeurer vigilants et à être prêts à prendre les mesures nécessaires. En cas de d’urgence, nous vous invitons à contacter le 514 630-1234 ou le 911», peut-on lire sur le site web du Village.

Plus de détails à venir.

Autres zone touchées
Île Mercier
Rues Roy et Paquin à L’Île-Bizard
Rues Barbeau et Saint-Martin à Sainte-Geneviève.

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!