Martin Girard Ian Kelly interprètera surtout les chansons de son cinquième album, intitulé Superfolk, dont le succès francophone Montréal.

En promotion pour son album Superfolk depuis un an, Ian Kelly pourra bientôt plancher sur de nouveaux projets, alors qu’il ne reste que trois concerts à sa tournée, dont une date à Pierrefonds, le 13 mai, au Centre culturel du boulevard Gouin.

Entamée au printemps 2016, cette tournée était la première en solo pour le chanteur d’origine irlando-gaspésienne. Le fait de ne pas avoir amené de musiciens avec lui a beaucoup changé la donne pour l’auteur-compositeur-interprète.

«Ça m’a permis de jouer dans de plus petites salles et de baisser le prix du spectacle pour être plus accessible et plus proche du monde. La moitié des shows étaient sold-out. Il y a une plus grande proximité avec le monde. Dans l’époque à laquelle on vit, avec tout ce qu’on fait à travers un écran, c’est plaisant d’avoir de vrais contacts humains», indique Ian Kelly.

À Pierrefonds, on pourra surtout entendre les chansons de Superfolk, qui est, selon lui, son meilleur album.
«J’espère seulement qu’il est moins bon que le prochain, précise-t-il. C’est certain que je vais jouer des chansons de mes autres albums aussi. Je ne renie pas ce que j’ai fait avant».

En français svp
Bien que Ian Kelly écrivait régulièrement dans la langue de Molière depuis ses débuts en 2005, il n’avait jamais, avant l’album Superfolk, eu de single en français. La chanson Montréal, qui a d’ailleurs beaucoup tourné à la radio francophone, s’est avérée un succès.

«Je n’ai jamais eu une chanson qui a joué autant. J’aime plus écrire en français maintenant. Je commence à aimer plus chanter en français aussi. Mais je trouve encore que mes chansons en anglais sont meilleures. C’est pour ça qu’il y en a plus. Je continue d’écrire en français et j’essaie de m’améliorer», souligne-t-il.

Alors que sa présente tournée se terminera le 27 mai, Kelly a déjà plein de projets en tête.

«Je suis en train de faire la musique d’un film en ce moment. C’est ça qui prend le plus de mon temps pour le prochain mois. Je réalise des albums pour d’autres aussi, alors ça m’occupe. J’ai un nouveau band et je vais pouvoir en parler bientôt. J’organise aussi un petit festival de musique à Morin Heights, dans mon coin», explique-t-il.

Le spectacle Superfolk aura lieu le 13 mai, à 19h30. Billets au coût de 19,35 $ et 17,35 $ pour les 18 à 35 ans.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!