Getty Images/iStockphoto Le Tournoi de golf annuel se déroulera à la fin du mois de juin.

Les fréquentes averses de pluie et les inondations qui ont ponctué la saison printanière causent des maux de tête aux propriétaires des certains clubs de golf de l’Ouest-de-l’Île. Deux des quatre clubs de la région disent avoir subi, pendant cette période, une baisse d’affluence d’environ 20 %, générant des pertes financières et des coupures de personnel.

Situé à L’Île-Bizard, zone durement touchée par la crue des eaux printanière en avril et mai, le Club de Golf Elm Ridge signale des pertes de revenus d’environ 50 000 $. Les revenus de restauration du club ont d’ailleurs baissé de 25 %. Le club a de plus été fermé complètement pendant quatre jours en mai, par respect pour les sinistrés.

«L’accès au club a été très difficile parce qu’en raison des inondations, les gens devaient faire de grands détours pour venir. Bien des membres restent au centre-ville. Ça pouvait leur prendre plus d’une heure pour se rendre. Beaucoup ne sont pas venus. Depuis ce temps, il mouille presque tous les deux jours et beaucoup de gens ont d’autres choses en tête», indique le directeur général, Randy Moncrieff.

Ce dernier mentionne que le club a été forcé de «laisser aller temporairement» du personnel afin de couper ses dépenses ce printemps.

S’il souhaite voir la température s’améliorer pour le restant de la saison, il est d’avis que dans l’industrie du golf, «c’est rare que tu récupères les pertes du mois de mai parce qu’au printemps les joueurs ont vraiment le goût de jouer».

Club de Golf Beaconsfield
Même si le nombre de parties jouées ce printemps y aurait diminué d’environ 20 % par rapport à l’année dernière, le Club de Golf Beaconsfield, à Pointe-Claire a été, selon sa direction, relativement épargné de la mauvaise température.

«Ça n’a pas vraiment d’effet sur le revenu parce que notre source de revenus principale, c’est la cotisation annuelle. On remarque toutefois une baisse pour ce qui est des invités. Mais ce n’est pas un facteur important en termes de pourcentage de chiffre d’affaires. Il n’y a presque pas d’impact pour ce qui est de la restauration», indique le directeur général du club, Jim Cadieux.

Association des Clubs de Golf du Québec
Selon Louis-Philippe Desjardins, président de l’Association des Clubs de Golf du Québec, organisation qui compte 108 clubs membres, la situation constatée dans l’Ouest-de-l’Île de Montréal n’est pas unique. Le printemps a été défavorable à l’ensemble des clubs de golf de la province.

«La pluie a affecté les clubs de golf partout à travers la province. Les clubs publics ou semi-privés ont expérimenté des pertes de revenus importantes. Il n’y a pas eu beaucoup de journées de libres au mois de mai pour jouer au golf: il pleuvait presque tout le temps ou c’était très venteux ou froid. On a perdu des revenus dans la majorité des clubs», souligne-t-il.

Outre le golf Elm Ridge et club de Beaconsfield, on trouve aussi les terrains du Royal Montreal Golf Club et du club Saint-Raphaël dans l’Ouest-de-l’Île. Ces derniers n’ont pas retourné nos appels.

+ de 300
Nombre de clubs de golf au Québec

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!