François Lemieux/TC Media L'annonce de mardi a été effectuée à la mairie de Pierrefonds-Roxboro en présence du maire d'arrondissement, Dimitrios (Jim) Beis et du directeur à la direction du rétablissement au MSP, Denis Landry

Le cri du cœur des sinistrés de la crue des eaux sans précédent du printemps dernier a trouvé écho. Deux jours plus tard, le ministre de la Sécurité publique, Martin Coiteux, a annoncé de nouvelles mesures pour accélérer et améliorer l’accompagnement des citoyens touchés.

Des rencontres personnalisées se tiendront bientôt. Les sinistrés, dossier en main, devraient ainsi obtenir des réponses. Des ententes avec la Croix-Rouge et d’autres organismes permettront d’organiser l’hébergement pour les quelque 300 personnes toujours évacuées.

Une nouvelle accueillie avec scepticisme. «Il faudra voir quand exactement cela se produira réellement, souligne le résident de Pierrefonds Itsik Romano, qui a organisé la manifestation de dimanche. Mais nous applaudissons tout de même l’initiative d’envoyer davantage de représentants sur le terrain. Ça aurait dû se faire en juin, mais je suppose qu’il n’est jamais trop tard».

Pourtant, des services avaient déjà été offerts aux résidents touchés vers la fin des inondations. «À l’époque, je me suis dit qu’on ferait tout de suite venir le ministère, explique le maire de L’Île-Bizard – Sainte-Geneviève, Normand Marinacci. Une dizaine de personnes de la Sécurité publique s’étaient déplacées pour une assemblée de consultation. Ils sont ensuite revenus pendant une semaine pour rencontrer les citoyens.»

Accompagnement
Les municipalités touchées seront aussi mieux encadrées pour accélérer les démarches administratives comme l’obtention d’un permis. Des comités formés de représentants des ministères de la Sécurité publique et des Affaires municipales travailleront de façon concertée pour clarifier et simplifier les processus.

Plusieurs se sont plaints de directives ou informations contradictoires de la part du gouvernement et des municipalités.

«On est confiant qu’on a maintenant un modèle qui permettra aux citoyens d’obtenir rapidement l’information nécessaire», indique pour sa part le maire de Pierrefonds-Roxboro, DImitrios (Jim) Beis, qui juge que plusieurs problèmes seront ainsi réglés.

Pourtant, pour les partis d’oppositions à Québec, c’est trop peu, trop tard. Le Parti québécois parle de «cafouillage honteux» alors que la CAQ dénonce le manque d’humanité du ministre Coiteux face à la gestion des dossiers.

Un bilan sur la gestion de crise se tiendra le 19 décembre à Québec. Élus, directeurs généraux et directeurs de service de sécurité incendie y participeront.

«Aujourd’hui, il s’agit d’un nouveau pas. Mais si nous devions mettre en place d’autres mesures pour améliorer et simplifier la vie des gens qui ont vu leur quotidien bouleversé, nous le ferons. On veut améliorer nos façons de faire pour qu’on puisse donner un suivi beaucoup plus direct, plus personnalisé.» – Martin Coiteux, ministre de la Sécurité publique

En chiffre
• 15 municipalités affectées au Québec.
• 5300 résidences inondées
• 4000 personnes évacuées

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!