Denis Germain/TC Media Maxime Fortier porte le numéro 75 pour le camp d'entraînement des Canadien de Montréal, qui se tient jusqu'au 3 octobre à Brossard.

L’ancien joueur des Lions midget AAA du Lac Saint-Louis, Maxime Fortier, tente sa chance avec les Canadiens de Montréal. Invité au camp de développement l’an dernier puis au camp des recrues ce mois-ci, l’ailier droit originaire de Lachine fait partie des 61 joueurs invités au camp d’entraînement, qui débutait jeudi, à Brossard.

Le jeune homme de 19 ans, qui évolue présentement avec les Mooseheads d’Halifax dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ), se dit moins stressé et confiant.

«C’est une belle opportunité de prouver ce que je suis capable de faire avec les professionnels, mais aussi de pouvoir les côtoyer et d’apprendre d’eux. Mon but est d’obtenir un contrat, de rester ici et de jouer avec le Rocket de Laval», indique-t-il.

Auteur de 30 points à sa première saison avec les Mooseheads, il a engrangé 77 points puis 87 au cours des deux années suivantes. Fortier a été ignoré à sa première année d’éligibilité au repêchage de la Ligue nationale de hockey (LNH) en 2016, et à nouveau en juin dernier.

«J’avais l’impression d’en avoir fait assez sur la glace. Mais beaucoup de joueurs qui ne sont pas repêchés finissent tout de même avec un contrat. Je sais que je peux atteindre mon but, que ce n’est pas impossible», fait valoir le joueur francophone.

Se prouver
Ayant dirigé Fortier chez les Lions du Lac Saint-Louis, Jon Goyens rappelle que Fortier devra se prouver davantage au cours des prochains jours que les joueurs repêchés par le CH.

«Sans contrat, ce n’est pas un gars que les dépisteurs veulent garder à tout prix pour ne pas le perdre à une autre équipe», souligne l’entraîneur.

Malgré tout, Goyens est d’avis que cela pourrait, en quelque sorte, jouer à l’avantage de son ancien protégé.
«Ça le pousse un peu plus à performer, soutient-il. Tu vois des fois d’autres gars repêchés devenir trop confortables. Ce n’est pas le cas de Maxime. Il ne demandera pas à être placé à une telle position. Il va devoir mériter où il va être placé».

Il est d’ailleurs convaincu de voir Maxime Fortier atteindre les rangs professionnels, que ce soit dans la Ligue américaine, en Europe ou dans la LNH.

«Il n’a même pas 20 ans. Ils sont plusieurs à être pris en sortant des collèges américains à 23 ou 24 ans, ou à faire la LNH sans être repêchés, explique Goyen. S’il continue de faire évoluer son style de jeu avec et sans rondelle, tout en restant capable de compter, il va y arriver».

Lors du camp d’entraînement des recrues, qui s’est tenu du 7 au 13 septembre, Fortier a été placé sur le troisième trio, récoltant deux passes en deux matches. Il est le deuxième ancien joueur des Lions, après Jonathan Drouin, à joindre les Canadiens de Montréal cette saison.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!