Photo: Gracieuseté Résident de Pointe-Claire depuis 19 ans, M. Daiev est marié et a un enfant.

Auditeur et consultant à son compte, Teodor Daiev, espère, à sa première expérience en politique municipale, être élu à la mairie de Pointe-Claire, le 5 novembre, afin notamment de réduire les taxes.

«Il n’y a pas d’équilibre entre l’argent fourni par les contribuables et les résultats offerts par la municipalité. Il faut trouver des solutions. Et je possède l’expertise», indique-t-il.

Ce dernier souhaite, par ailleurs, instaurer un dialogue ouvert et continuel avec les citoyens pour palier au manque de transparence, qui existe selon lui à Pointe-Claire.

«Prenez le sujet de la contamination aux biphényles polychlorés (BPC) sur Hymus, le problème de collecte des déchets, et celui de la taxe de l’eau. C’est un problème [manque de transparence] qui concerne tous les citoyens de Pointe Claire, les propriétaires comme les locataires», affirme-t-il.

M. Daiev désire aussi assurer le développement durable de la Ville en instaurant des approches innovatrices.

Il cite notamment en exemple l’initiative Bleu Terre de la Fondation David Suzuki, un mouvement citoyen réclamant la reconnaissance des droits environnementaux pour les citoyens au pays, comme le droit à l’air pur, l’eau potable, des aliments sains, un climat stable et un mot à dire dans les décisions qui touchent à leur santé et à leur bien-être.

À cet égard, il cite également la I-Canada Alliance, qui milite pour davantage d’initiatives intelligentes au pays.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!