Isabelle Bergeron photographe Les Lions ont remporté deux victoires à domicile au centre civique de Dollard-des-Ormeaux en fin de semaine, disposant des notamment de l'Albatros du Collège Notre-Dame.

L’entraîneur-chef des Lions du Lac Saint-Louis, Jon Goyens, a hérité d’une équipe jeune cette saison. Seulement trois joueurs étaient de retour pour une deuxième campagne. Les Lions, qui présentent une fiche de 15 victoires et autant de défaites, montrent des dents depuis la fin novembre, ayant perdu seulement deux fois à la régulière.

Avec 10 matches à jouer avant les séries, l’équipe se situe au 9e rang au classement général sur 15 clubs. Goyens dit se sentir en confiance étant donné la tenue de ses joueurs depuis une dizaine de rencontres.

«Depuis la fin novembre, les gars ont trouvé une façon d’être beaucoup plus constants. Alors qu’à un certain moment, on avait plus ou moins juste une ligne qui pouvait marquer, on a commencé à voir des matches où trois lignes contribuaient. Les gars ont vraiment démontré plus de volonté de compétition et d’attention aux détails», indique Goyens.

Si la jeunesse de son équipe a nécessité quelques ajustements en début de saison, l’entraîneur-chef fait valoir que la chimie dans la chambre est maintenant très bonne.

«Ça a pris du temps parce qu’on avait beaucoup de nouveaux joueurs. Ça a été une refonte presque complète. On a eu six nouveaux défenseurs. On n’a jamais vu ça. On a même changé deux attaquants vers la défense», souligne Goyens.

Marqueurs
Les deux seuls vétérans à l’attaque, Justin Hryckowian et Brandon Frattaroli, se trouvaient respectivement premier et deuxième dans la course au championnat des marqueurs de la Ligue midget AAA du Québec.

Hryckowian a 56 points, dont 26 buts en 30 matchs, et Frattaroli a 50 points, dont 25 buts en 29 matchs.

«lls étaient les joueurs les plus améliorés l’an dernier. Ils avaient plus ou moins commencé sur les deux derniers trios. Ils ont vraiment continué sur la bonne voie en n’exigeant pas du temps de glace. Ils l’ont mérité. Leurs points sont répartis selon différentes situations. Ils sont également co-capitaines. Ils poussent l’équipe. Ils soutiennent les autres», précise Goyens.

Alors qu’il reste 10 parties à jouer à la saison régulière, l’entraîneur-chef mentionne que la discipline et le contrôle des émotions sera capital pour sa troupe autant pour le reste de la saison que pour les séries.

«On doit vraiment jouer 60 minutes avec notre tête. On doit s’investir encore plus dans les détails, prendre beaucoup plus de temps à analyser les vidéos. En séries, tous les petits jeux sont beaucoup plus importants comme un tir bloqué ou un dégagement en désavantage numérique. Il va falloir être disciplinés, jouer notre style et être capable de s’adapter», explique-t-il.

Les Lions jouent leur prochain match le vendredi 12 janvier contre les Vikings, à Saint-Eustache.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!