Rob Amyot Les Lions midget AAA du Lac Saint-Louis ont subi une défaite de 4-3 infligée par Amos au centre municipal de Dollard-des-Ormeaux, le 12 janvier.
L’équipe midget AAA du Lac St-Louis a subi deux défaites à domicile en fin de semaine dernière, d’abord 4-2 contre le club de Trois-Rivières vendredi, puis 4-3 contre l’équipe d’Amos le 12 janvier, au centre municipal de Dollard-des-Ormeaux.

Lac St-Louis domine Amos au chapitre des tirs, à 40 contre 23, et obtient nombre d’occasions de qualité, notamment un 3 contre 1 en deuxième, de même que deux échappées. Toutefois, les Lions (4e au classement) gaspillent leurs huit avantages numériques et ne parviennent pas à s’imposer aux Forestiers (13e au classement).

Chaque équipe n’envoie que huit tirs dans le premier vingt, néanmoins Cédric Lachapelle (Forestiers) brise la glace au milieu de la période. Bien positionné dans l’enclave, il reçoit une passe de la bande du fond et la redirige au fond du filet.

Dans les premiers instants de la deuxième période, les Forestiers doublent leur avance pendant un jeu de puissance. Le défenseur Keven Larouche (Forestiers) marque d’un tir du poignet sans tonus qu’il décoche de la ligne bleue.

Cependant, Malik Johnson (Lions) n’attend pas deux minutes pour répliquer.

Il saisit un disque bondissant qu’il loge dans la partie supérieure du filet, alors que le gardien Mathieu Bélanger-Hudon (Forestiers) est étendu. Puis, Johnson reçoit une mention d’aide pour le but égalisateur marqué à 4m46sec signé Jordan Ty Fournier (Forestiers), qui récupère le retour d’un poteau et trompe la vigilance de Bélanger-Hudon (Lions).

Dans les minutes qui suivent, les Lions prennent les commandes. Dans un premier temps, les défenseurs Jeremy Davis (Lions) et Fournier (Lions) créent un deux contre un, mais n’arrivent pas à marquer. Ensuite, Brandon Kosik (Lions) bat le gardien et tire du cercle de mise au jeu, mais il manque la cible. Peu après, les Lions Fournier, Johnson et Trevor Lorber organisent un trois contre un, mais Bélanger-Hudon est intraitable. Il reste alors 8m50sec.

Les Forestiers font preuve de plus d’appétit, moins d’une minute plus tard. Cédrick Rochefort-Thibault (Forestiers) dévale la patinoire et adresse un lancer frappé bien senti au cerbère Nicholas Gavrielatos (Lions) qui l’arrête, mais la rondelle rebondit directement sur le bâton de Maxime Presseault (Forestiers), qui inscrit son 14e but de la saison à 11m51sec.

Puis, Jérémy Lauzon (Forestiers) décoche un tir voilé imparable pour le gardien des Lions. Le pointage gonfle à 4-2 à 15m43sec. L’ailier Vincent Watt (Lions) réduit l’écart à 4-3 moins d’une minute plus tard, en déjouant Bélanger-Hudon (Forestiers) à la faveur d’un retour.

Les Lions effectuent 14 tirs au but en troisième à la suite de leurs 18 tirs de la deuxième, tandis que les Forestiers n’envoient que trois tirs dans le dernier vingt. Quoi qu’il en soit, le pointage est au beau fixe et les Lions sont vaincus.

«Nous avons profité de nos occasions en deuxième période pour marquer des buts. Nous avons obtenu une priorité de deux buts à deux reprises durant la période médiane et nous avons joué prudemment dans notre zone en troisième», a déclaré l’entraîneur des Forestiers, Martin Rondeau. L’entraîneur des Lions, Jon Goyens, n’a pas accordé d’entrevue après le match.

(Traduit par Louis Philibert-Morrissette)

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!