Le Lakeshore s’essouffle en troisième et perd 6-4

Les Panthères bantams AA du Lakeshore ont appris à leurs dépens que le hockey de rattrapage n’est pas toujours une solution, une leçon qu’ils tirent de leur défaite 6-4 contre les Sénateurs de Laval-Rousseau, le 21 novembre, à l’aréna de Kirkland. «Mes gars n’avaient plus de jambes en troisième. Nous avons abandonné. Nous aurions dû être plus agressifs dans leur zone et nous ne l’avons pas fait», explique l’entraîneur-chef des Panthères, Claude Francis.

Tirant de l’arrière 2-1, les Panthères sont revenues de l’arrière à nouveau avec le tir redoutable du défenseur Tyler Higgin (Panthères), que Matthew Pietroniro (Panthères) dévie d’une main experte. Le Lakeshore prend l’avance à 11m59sec au premier vingt, puis les Sénateurs profitent d’un cafouillage et égalisent la marque avant la fin de la période. Abbandonato (Sénateurs) rend cela possible avec sa passe d’un côté à l’autre et Yannick Ehier (Sénateurs) la reçoit et touche le fond du filet à 1m05sec, ce qui réégalise le pointage à trois buts après une période de jeu.

Le Lakeshore joue avec le feu en période médiane. Pietroniro (Panthères) et Cianci Coleton (Panthères) sont punis à 5m51sec pour rudesse et contact à la tête. Les Panthères se tirent indemnes des pénalités, mais à peine neuf secondes après l’avantage de deux joueurs, Nicolas Deschênes (Sénateurs) compte avec une aide d’Edigio Porreca (Sénateurs). Trois minutes avant la cloche de la période, Arnaud Durandeau (Panthères) passe la rondelle à Tommy Connors (Panthères) qui se trouve derrière le but et déjoue le deuxième gardien, David Allaire.

Abbandonato donne l’avance aux siens avec un lancer frappé parfait décoché de l’aile à 5m38sec de la fin. Puis, Laval met la cerise sur le gâteau avec un but supplémentaire à moins d’une minute de la cloche. L’entraîneuf-chef lavallois Roberto Lamas a confié au Cités Nouvelles comment son équipe a paralysé les Panthères en troisième: «Ils entraient dans notre zone très rapidement et ça nous mettait beaucoup de pression. Alors nous avons tenté de les freiner en zone neutre, puis nous avons contre-attaqué avec succès.»

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!