Depuis juillet 2009, la maison de la chef du Parti québécois Pauline Marois à l’île Bizard était en vente pour la somme de 8M$. Le mois dernier, le domaine a finalement été vendu à un Européen, pour un peu moins de 7M$.   

Construit en 1992, le manoir «La Closerie» s’étend sur 12 000 pieds carrés.  Le terrain couvre une superficie de 40 acres en zone agricole au bord de l’eau. La firme immobilière Sotheby’s décrit l’endroit comme une chance de profiter d’un domaine équestre près de Montréal.

Une controverse a éclaté en 2007 alors que le quotidien The Gazette avait rapporté qu’une partie du terrain appartenait au gouvernement du Québec et était partiellement construit sur un territoire agricole. Mme Marois a par la suite poursuivi le journal et le litige s’est finalement réglé hors cour en mars 2011.

«C’est une maison spectaculaire sur un terrain spectaculaire», a par ailleurs soutenu l’agente Liza Kaufman de la firme Sotheby’s. La dame a vendu le domaine avec sa collègue Cyrille Girard. Décrit par Sotheby’s comme une «oasis de paix et de tranquillité», la maison a une longue liste de commodités telles qu’un lac privé, une piste d’atterrissage pour hélicoptère et la caractéristique de ne pas avoir de voisin à proximité.

Mme Kaufman n’a pas voulu révéler plus d’information sur la vente pour cause de confidentialité avec l’acheteur.

«Tout ce que je peux dire c’est que la maison a été vendue presque au prix demandé», soutient Liza Kaufman. «Autant les vendeurs que les acheteurs souhaitent que la vente soit très confidentielle».

L’agente immobilière mentionne que la vente dépendait juste d’une condition, mais a démenti les rumeurs que Pauline Marois souhaitait vendre sa demeure à un acheteur francophone. Liza Kaufman prédit que la condition sera bientôt réglée. «Ce n’est pas un enjeu majeur», souligne-t-elle. Les nouveaux propriétaires devraient déménager dans les six premiers mois de l’année.

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus