C’est maintenant confirmé, le député sortant dans Robert-Baldwin, Pierre Marsan, conserve son siège à l’Assemblée nationale sous la bannière du Parti libéral du Québec (PLQ).

Le libéral, député depuis 1994 dans la circonscription, a terminé en tête avec 75% des votes, soit 23 000 voix de majorité. Une vingtaine de supporteurs, bénévoles et amis étaient réunis au bureau de comté du député, à Dollard-des-Ormeaux, pour la soirée électorale.

«Je pense qu’il y a une bonne relation de confiance entre moi et les électeurs et encore une fois la campagne s’est bien passée. Je crois qu’ici les gens veulent que l’on continue à travailler contre un éventuel référendum et qu’on mette l’emphase sur l’économie et l’emploi», a déclaré M. Marsan au journal Cités Nouvelles après l’annonce de sa victoire. 

Le PLQ a terminé deuxième à l’échelle nationale. Le parti est donc passé du pouvoir à l’opposition officielle. Pour Pierre Marsan, il ne s’agit pas d’une défaite étonnante. «Si les électeurs voulaient nous envoyer à l’opposition pour un petit bout de temps, c’est leur choix», dit-il. «Le Parti québécois forme maintenant un gouvernement minoritaire. C’est à nous d’en retirer les bonnes leçons et de revenir encore plus fort et très rapidement», ajoute-t-il. 

La candidate de la Coalition avenir Québec (CAQ), Toni Rinow, a terminé en deuxième position, loin derrière Pierre Marsan, avec 13% des votes. Néanmoins, la candidate s’est dite très contente du résultat. «Nous avons récolté près de 5000 votes, ce qui est déjà bon, surtout dans un comté qui représente un grand défi. On a fait du bon travail et maintenant les citoyens nous connaissent», a expliqué Mme Rinow en direct du grand rassemblement de la CAQ à Repentigny. 

Du côté du Parti québécois, le candidat Alexandre Pagé-Chassé a terminé en troisième place avec un mince 5% des voix, soit 2% de moins qu’en 2008. 

Le Parti vert du Québec, qui avait terminé troisième aux dernières élections, se retrouve quatrième, presque ex aequo avec Québec solidaire, qui termine cinquième.

La candidate d’Option nationale, Sophie Turcot, a récolté 0,5% des voix, tout juste devant le candidat de l’Union citoyenne du Québec, Fredrick-Anthony Ghali. 

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus