Rob Amyot/TC Media Plus de 200 postes seraient actuellement vacants selon le syndicat et n'ont pas encore été affichés par l'administration dans les quatre établissements de l'ancien CSSS de l'Ouest-de-l'Île.

Les mesures d’austérité frappent de plein fouet le système de santé dans l’ancien Centre de Santé et Services Sociaux (CSSS) de Ouest-de-l’Île en ce moment alors que plus de 200 postes vacants ne seraient pas affichés selon le syndicat des travailleuses et travailleurs de la région Lac Saint-Louis. La nouvelle direction affirme être en réflexion au sujet de l’avenir de ces postes.

Selon des données obtenues par TC Media, ce sont 33 postes à temps complet, 81 postes à temps partiel et 91 postes occasionnels qui seraient actuellement vacants, mais non affichés au CLSC du Lac-Saint-Louis, au CLSC de Pierrefonds, à l’Hôpital général du Lakeshore et au Centre d’hébergement Denis-Benjamin-Viger.

Les heures de travail qui correspondent à ces postes sont présentement comblées par des employés affectés temporairement à ces tâches à l’aide d’une liste de rappel. Il n’y a donc pas d’impact direct sur l’octroi de services aux usagers du système. La présidente du syndicat Denise LaPointe rappelle toutefois que la situation est problématique pour ces travailleurs.

«On a un bassin de monde qui travaille sur la liste de rappel seulement. Ils n’ont aucune heure fixe ou garantie. Ils aimeraient ça avoir des postes avec des horaires stables pour être capables de planifier leur vie personnelle. Ils travaillent des heures à temps complet déjà. Mais il y a une tonne de postes qui ne sont pas affichés», déplore la principale intéressée, rejointe par TC Media.

Réflexion
L’adjointe au président-directeur général et relations publiques au Centre Intégré Universitaire de Santé et Services Sociaux (CIUSSS) de l’Ouest-de-l’Île, Claire Roy, affirme que l’actuelle réforme en santé commencée en avril a amené une réflexion par rapport aux postes vacants à la suite de départs. Certains seront comblés et d’autres seront abolis.

«On a des postes sur lesquels nous sommes en réflexion. Certains postes vont éventuellement être affichés et d’autres vont être carrément abolis. Mais les services continuent toujours d’être offerts. Pour certains postes, les périodes d’affichage sont en train d’être préparées», a-t-elle avancé.

Les postes à combler se trouveraient dans les services paratechniques comme l’entretien ménager, les préposés aux bénéficiaires, les services de support médical, le travail manuel et le travail de bureau.

La Loi modifiant l’organisation et la gouvernance du réseau de la santé et des services sociaux notamment par l’abolition des agences régionales est entrée en vigueur le 1er avril dernier. Elle a eu comme conséquence une restructuration du réseau de la santé et de ses ressources dans l’ensemble du Québec.

Dans l’Ouest-de-l’Île, cela a entraîné le regroupement de sept établissements de santé dont les quatre établissements de l’ancien CSSS de l’Ouest-de-l’Île dans le nouveau CIUSSS de l’Ouest-de-l’Île.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!