Philippe Manning Sean Giacobbe et Jaad Van der wee ont remporté une bourse de 2000 $ de l'Université de Sherbrooke à la finale québécoise de la Super Expo-Sciences Hydro-Québec en fin avril.

En étant sélectionnés parmi les gagnants de la finale québécoise de la Super Expo-Sciences Hydro-Québec qui s’est déroulée du 22 au 24 avril dernier, deux adolescents de l’Ouest-de-l’Île se sont mérités une place à l’Expo-sciences pancanadienne qui se déroulait du 15 au 20 mai à Montréal.

Tous deux âgés de 16 ans, Raphael Hotter de Dollard-des-Ormeaux et Jaad Van der wee de Kirkland ont remporté des bourses de plusieurs milliers de dollars à la suite de la victoire en finale de la compétition québécoise.

Éthanol
Faisant équipe avec un autre étudiant originaire de Montréal-Ouest, Jaad Van der wee a produit une étude intitulée The roots of ethanol production dans laquelle il proposait un nouveau modèle de production de ce combustible.

En Amérique du Nord, l’éthanol est normalement produit à partir du maïs, mais les deux adolescents proposent de le produire à l’aide de radis.

Au lieu de situer la production en zone agricole, le duo suggère de maximiser la production par mètre carré en utilisant des étagères superposées en zone industrielle ou commerciale, ce qui permettrait selon eux de décupler la production de radis par mètre carré.

«Dans l’environnement qu’on a créé, les radis ont pu produire beaucoup plus d’éthanol par mètre carré au lieu du maïs, souligne le partenaire de Van der wee, Sean Giacobbe. C’est très simple, c’est très facile à utiliser et ça aide à avoir une meilleure utilisation de l’espace».

Les deux scientifiques en herbe ont remporté pour leurs efforts une bourse de l’Université de Sherbrooke évaluée à 2000 $.

«On est vraiment contents. Ça démontre la valeur de notre projet», explique Jaad Van der wee.

Alzheimer
Quant à Raphael Hotter, son projet The brains behind calcium proposait l’hypothèse que des niveaux élevés de calcium intracellulaire peuvent être utilisés comme biomarqueur pour le diagnostic précoce de la maladie d’Alzheimer.

L’objectif était de créer une nouvelle méthodologie qui pouvait quantifier les niveaux de calcium cytoplasmique en utilisant la tomographie par émission de positrons. De plus, l’étude visait à aller de l’avant dans le développement d’un produit radio-pharmaceutique qui aurait pour but d’émettre un signal radioactif lors de la liaison avec le calcium cytoplasmique dans le cerveau.

Hotter a remporté un prix en argent de l’Ordre des chimistes du Québec, d’une valeur de 1000$.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!