Une centaine d’élus et autres leaders de l’est de Montréal souhaitent revitaliser la portion de l’île située à l’est du boulevard Pie-IX en misant notamment sur le développement territorial, le transport, la logistique, la formation et l’entrepreneuriat.

Dans un plan d’action triennal présenté lundi, le Comité de développement de l’est de Montréal (CDEM) estime que le développement passe entre autres par des projets comme le prolongement de la ligne bleue du métro de Montréal, celui de l’avenue Souligny, la décontamination de terrains et l’incubateur de main-d’œuvre du Collège de Maisonneuve.

«C’est un véritable cri du cœur que nous lançons pour l’est de Montréal», a déclaré la présidente du CDEM, la députée de Pointe-aux-Trembles Nicole Léger.

«On veut se faire entendre et on veut avancer. L’est de Montréal ne sera pas laissé pour compte.»

Sept ans après le choc de la fermeture de la raffinerie de Shell à Montréal-Est, le CDEM veut attirer et retenir les investissements en vantant la largeur de son territoire et les synergies possibles entre les entreprises, mais aussi en améliorant la qualité des infrastructures et en décontaminant les terrains vacants.

«L’annonce, dimanche, d’un investissement provincial de 175 millions de dollars pour la décontamination de sols va aider, mais il y a aussi la fin prévue cette année de la réhabilitation des huit millions de pieds carrés des terrains de l’ancienne raffinerie Shell», a indiqué le maire de Montréal-Est. Robert Coutu.


À ce sujet :


Échéancier trop long
Côté transport collectif, la CDEM presse Québec de déposer une demande d’aide financière au Programme infrastructures Canada pour le prolongement de la ligne bleue, en plus de raccourcir l’échéancier du projet. Le budget Leitao déposé fin mars annonce un engagement financier non précisé pour le prolongement du métro. Le ministre des Finances, Carlos Leitao, a évoqué «un début des travaux en 2021, pour une mise en service en 2025».

«C’est particulièrement tard quand on voit la vitesse à laquelle le REM [Réseau électrique métropolitain] dans l’ouest se développera», a estimé la pdg de la Chambre de commerce de l’est de Montréal, Christine Fréchette.

Souligny jusqu’au Port
Par ailleurs, le Comité propose le prolongement de l’avenue Souligny afin de la relier directement au Port de Montréal. Le transport de marchandises y gagnerait en vitesse, en sécurité et sur le plan environnemental, selon Mme Fréchette.

«On a un port avantageux qui nous fait gagner entre 48 et 72 heures par rapport à d’autres parce nos rails y sont intégrés, mais une fois que les marchandises sortent du port et doivent emprunter les voies routières à bord de camions, notre avantage compétitif dégringole drôlement parce que notre système routier n’est pas à la hauteur», a soutenu la pdg de la CCEM.

Afin de développer l’employabilité dans le secteur, le CDEM compte sur un «incubateur pour la main-d’œuvre», un meilleur arrimage des formations et la promotion de l’entrepreneuriat auprès des cégépiens, notamment avec le projet Collégial en affaires, qu’il veut étendre à 12 cégeps de Montréal.

 

Aussi dans Actualités :

blog comments powered by Disqus