Moins de 24 heures après la diffusion d’une lettre de partisans de Jean-Martin Aussant, une autre plaide en faveur de l’investiture de Maxime Laporte pour le Parti québécois (PQ) dans la circonscription de Pointe-aux-Trembles.

«Le PQ a tout avantage à ce que ce soit Aussant et Laporte, non Aussant ou Laporte», peut-on lire dans la missive signée d’une quarantaine de noms, dont ceux de l’ex-premier ministre Bernard Landry, de plusieurs anciens dirigeants péquistes ou bloquistes, de personnalités ainsi que de militants locaux.

Les signataires font valoir que le président de la Société Saint-Jean-Bapstiste mène une campagne «acharnée» depuis plus d’un mois dans Pointe-aux-Trembles, «bénéficiant au surplus de nombreux appuis majeurs». «Pourquoi faudrait-il s’en priver?», demandent-ils.

«Ce n’est pas comme si Pointe-aux-Trembles était la seule circonscription prenable dans la grande région de Montréal. M. Aussant pourrait très bien jeter son dévolu en d’autres lieux tout en ayant d’excellentes chances de l’emporter», poursuit la lettre transmise à TC Media lundi.

L’instigatrice de l’écrit est la présidente du Forum Jeunesse du Bloc québécois, Camille Goyette-Gingras. En 2014, elle était candidate dans Pointe-aux-Trembles pour le parti fondé par M. Aussant, Option nationale.

Elle explique à TC Media avoir senti l’urgence de réagir après la publication, dimanche, d’une lettre d’une vingtaine de signataires invitant M. Aussant à briguer l’investiture du PQ dans la circonscription qui sera laissée vacante par l’actuelle députée Nicole Léger.

«Quand j’ai vu ça, j’ai pensé qu’il y a des gens dans Pointe-aux-Trembles qui pensent autrement. Juste en faisant les appels, je me suis rendu compte qu’effectivement, je n’étais pas seule à être d’avis qu’on doit avoir les deux candidatures », relate Mme Goyette-Gingras.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!