Photo gracieuseté Ville de Montréal Voici à quoi pourrait ressembler le prochain aménagement de la rue Sherbrooke.

Un axe cyclable est-ouest menant vers la station Honoré-Beaugrand, la création de deux places publiques près de la future gare, l’ajout d’arbres, et la création d’une identité visuelle propre au quartier, voilà quelques grandes orientations avec lesquelles jonglera la Ville de Montréal pour le réaménagement futur de la rue Sherbrooke dans Pointe-aux-Trembles, présentées lors d’une soirée d’information, le 8 juin dernier.

Devant une trentaine de résidents, l’arrondissement a dévoilé la synthèse d’une série de consultations publiques qu’elle a menées sur l’avenir de la rue Sherbrooke, processus qui accouchera d’un plan de développement urbain, économique et social (PDUES).

Parmi les grandes orientations qui découlent de ces consultations, mentionnons l’aménagement d’une piste cyclable protégée de chaque côté de l’artère. «Les cyclistes pourraient accéder à la gare ou à la station Honoré-Beaugrand autrement qu’en faisant un détour par la piste de la rue Notre-Dame, qui est plutôt utilisée à des fins récréatives», fait valoir Caroline Lépine conseillère en aménagement de la Direction du développement du territoire et des études techniques de RDP-PAT.

La présence de deux voies de circulation pour les véhicules et d’un terre-plein végétalisé serait maintenues. Les voies réservées aux autobus seraient consacrées au stationnement en dehors des heures de pointe. La Ville pourrait profiter de l’éventuelle refonte de la rue Sherbrooke pour l’équiper d’un trottoir plus large avec zones de refuge aux traverses piétonnières.

Autre consensus, la Ville de Montréal devra penser à «un fil conducteur» entre les différents secteurs de la rue Sherbrooke qui compte plusieurs fractures, comme l’emprise d’Hydro-Québec. Cette volonté pourrait s’exprimer entre autres par l’aménagement d’une signature visuelle aux entrées de l’arrondissement et la mise en valeur du Parc nature de la Pointe-de-l’île.

Une opportunité à saisir

Par ailleurs, les citoyens consultés s’accordent pour dire que le futur quartier de la gare sera une «locomotive» pour le développement du secteur, affirme Mme Lépine.
«Il a été suggéré de créer une place publique aux abords de la rue Sherbrooke, avec une allée invitant les passants à se diriger vers un autre espace, cette fois-ci équipé de modules de jeux pour enfants. »

L’objectif de moderniser la rue Sherbrooke est aussi de rendre le quartier plus attrayant aux promoteurs privés, rappelle Yan Lessnick, conseiller en planification de l’arrondissement. «Il faut trouver une façon de mettre en valeur Pointe-aux-Trembles pour attirer les investisseurs. Les abords de l’artère comptent encore 32 hectares de sites vacants.»

Ainsi, une des grandes orientations de la consultation est de favoriser la présence de bâtiments à fonction mixte et de commerçants indépendants, question de se distinguer des centres commerciaux de la banlieue et de verdir les terrains publics et privés.

«La rue Sherbrooke présente des opportunités de projets résidentiels et commerciaux, soutient la mairesse Chantal Rouleau, qui s’est adressée au public en début de soirée. Son image actuelle n’est pas à la hauteur de son potentiel.»

Une centaine de citoyens, dont des élèves de 4e et 5e année de l’école secondaire de la Pointe-aux-Trembles et des finissants au baccalauréat en urbanisme de l’Université de Montréal ont donné leur avis sur la question.

Le public a jusqu’au 19 juin pour remplir un sondage qui validera les orientations du processus de consultation. Le document de synthèse et le sondage sont tous deux disponibles sur le site Internet de l’arrondissement.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!