Le vote en ligne pour les pires routes du Québec 2018 s’est terminé le 25 mai à 23h59 et le boulevard Gouin a terminé en tête de ce classement peu glorieux. CAA Québec procède toutefois à un examen des votes avant de déclarer officiellement le palmarès définitif.

«Ses chances de rester premier sont quand même très bonnes», confie Annie Gauthier, conseillère en communication et porte-parole de CAA Québec qui organise ce sondage en ligne depuis 2015. Depuis le lancement de cette campagne 2018 le 25 avril, le boulevard Gouin Est a été constamment sur le podium et occupe la tête depuis déjà plusieurs semaines.

«C’est un boulevard important et il y a de sérieux besoins de reconstruire des portions et de le rénover. On espère que cela va mettre de la pression sur la ville-centre et qu’il va ressortir dans les priorités», poursuit Mme Gauthier.

CAA Québec doit simplement s’assurer que tous les votes sont légitimes et que cette consultation n’a pas été faussée par des systèmes automatiques. Cela dit, voir le boulevard Gouin Est sur la première marche du podium n’est pas une surprise, puisque ce tronçon routier avait déjà terminé sixième en 2016 et troisième en 2017. Il avait par ailleurs reçu le titre de pire route de Montréal l’an dernier.

«La chaussée est pourrie et dégradée. Elle est aussi très étroite et bordée par la rivière. La piste cyclable est dégradée et en plus il y a des poteaux en plein milieu. Si c’était une maison, on appellerait ça un taudis», déplore Corinne Tastayre, une citoyenne de RDP qui a mobilisé la communauté autour de cet enjeu.

Cette année, la mairesse de l’arrondissement Chantal Rouleau a elle-même soutenu cette démarche lors de la séance du conseil d’arrondissement du 1er mai. Sur les réseaux sociaux, la corporation de développement communautaire et d’autres élus de Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles ont aussi incité les citoyens à se mobiliser.

Des travaux attendus
À la mi-juin, CAA Québec va dévoiler les résultats officiels et définitifs de ce vote. En s’appuyant sur ces données, l’organisation va envoyer aux municipalités concernées les critiques qui sont le plus ressorties lors de cette campagne sur internet et réclamera des réponses. Puisque le boulevard Gouin Est est un habitué de ce palmarès, les citoyens mobilisés espèrent des engagements de la part de la Ville de Montréal.

«On n’est pas considéré comme prioritaire. La Ville de Montréal fonctionne à l’achalandage et comme on est en bout de parcours, on n’est pas pris en compte dans les travaux majeurs. Il faut aussi des gens qui payent des taxes pour faire des travaux et sur Gouin, la rivière et le parc-nature ne payent rien», déplore Mme Tastayre.

Cette citoyenne a prévu de se rendre au prochain conseil municipal de la ville-centre pour interpeller Valérie Plante sur cet enjeu.

CAA Québec souhaite aussi que cette campagne 2018 aide la communauté prairivoise à faire avancer ses revendications.

«On espère que Gouin ne reviendra pas dans le classement une quatrième année. On souhaiterait ne même pas avoir à faire de palmarès», souligne Annie Gauthier.

Le dossier demeure toutefois complexe puisqu’un chantier majeur nécessite des négociations avec le ministère de l’Environnement en raison de la proximité de la rivière et avec Hydro-Québec à cause des poteaux électriques qui sont plantés sur la piste cyclable.

Contactée, le service des communications de la Ville de Montréal évoque des travaux de planage-revêtement qui vont être réalisés cette année sur le boulevard Gouin, mais dans Montréal-Nord et Ahuntsic-Cartierville. Par ailleurs, alors que l’arrondissement de RDP-PAT a déposé un plan directeur de revitalisation, l’administration centrale indique que celui est actuellement à l’étude.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!