Gracieuseté Malgré sa réélection dans LaFontaine, c'est depuis les bancs de l'opposition officielle que Marc Tanguay tentera de mener à bout ses engagements pour Rivière-des-Prairies.

La défaite des libéraux au niveau provincial laisse en suspens des projets en cours dans Rivière-des-Prairies. Réélu dans la circonscription, Marc Tanguay assurera le suivi des dossiers depuis les bancs de l’opposition.

Marc Tanguay l’assure, malgré la défaite de son parti au niveau provincial, ses engagements pris pour Rivière-des-Prairies durant la campagne seront respectés lors son prochain mandat. Ses priorités iront à la santé et aux transports.

«Notre souhait est toujours d’instaurer une super-clinique ici, et je crois que M. Legault ira dans notre sens, affirme M. Tanguay. Nous avons déjà réussi à ramener la radiologie sur le territoire et à attirer cinq nouveaux médecins. Il faut poursuivre les efforts menés jusqu’ici.»

Autre dossier cher aux citoyens, la création d’une deuxième sortie sur l’autoroute 25, afin d’éviter la congestion aux heures de pointe.

«Une étude a été réalisée sur la possibilité de faire une sortie entre les boulevards Maurice- Duplessis et Perras, revendique le député. Maintenant, il faudra obtenir un consensus entre l’arrondissement, la Ville-Centre, et le Ministère des transports. Je m’engage à ce que cela soit fait dans les meilleurs délais.»

L’avenir du PLQ?

Durant les prochains jours, les libéraux vont se réunir afin de faire le bilan et évoquer l’avenir du parti.

«Pour l’heure, je n’ai pas de précision sur la date et l’objet exact des réunions à venir, assure Marc Tanguay. Nous libéraux, nous allons nous regrouper, et il y aura une phase de post mortem. Nous en saurons plus très bientôt.»

Concernant le futur de Philippe Couillard à la tête du parti, le député préfère botter en touche.

« Le chef nous a indiqué qu’il était en réflexion, rappelle-t-il. C’est un choix qui lui appartient.»

Pas de recul des libéraux dans l’est selon Marc Tanguay

De manière générale, la CAQ fait une belle percée dans l’est, remportant ici ses deux premières circonscriptions sur l’île de Montréal. Les châteaux forts libéraux traditionnels que sont LaFontaine, Bourassa-Sauvé, Anjou-Louis-Riel ou Jeanne-Mance-Viger, enregistrent une victoire moins éclatante qu’en 2014 de leurs candidats respectifs. Dans toutes ces circonscriptions, c’est la CAQ  qui arrive en seconde position, grappillant quelques voix aux libéraux. Marc Tanguay n’y échappe pas, ne comptant «que» 58,8% des voix, là où il l’avait emporté avec plus de 70% des suffrages en 2014. Mais le député libéral refuse de parler de recul de son parti dans ces territoires.

«Je pense simplement que nous sommes revenus à nos scores habituels, aux alentours des 59-61%, soutient-il. En 2014 nous avions profité du vote de protestation contre le gouvernement Marois, qui avait eu pour effet d’augmenter nos majorités.»

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!