Le pont de l'autoroute 25 est au centre d'un contentieux. (Photo: Patrick Deschamps)

Les automobilistes qui ont emprunté le pont de l’autoroute 25 entre Rivière-des-Prairies et Laval entre 2011 et 2013 devraient recevoir une indemnité de 4,85M$ à la suite d’une entente de règlement à l’amiable entre l’Union des consommateurs et Concession A25.

Un recours collectif avait été intenté par l’Union des consommateurs sur le sujet dès 2011. Cette demande était basée sur le fait que depuis son inauguration le 21 mai 2011, le nouveau pont Olivier-Charbonneau, qui enjambe la Rivière-des-Prairies, «manquait cruellement de panneaux informatifs», selon Me Pierre Boivin, l’un des avocats en charge de ce dossier mené par le cabinet Kugler Kandestin. Ce dernier recense près d’un million de passages contestables.

De mai à août 2011, les automobilistes sans transpondeur devaient régler un supplément de 5$ lié à des frais administratifs lors de chaque trajet, sans en être visuellement avertis. Une somme qui s’ajoutait au coût de 1,80$ exigé par passage.

Durant cette période, environ 400 000 trajets ont été recensés. Ces usagers bénéficieront d’un remboursement de 7,50$ par passage à la suite de cette entente conclue avec Concession A25 en février.

Une entente qui doit encore être approuvée
Une remise de 1,50$ sera également disponible pour les 600 000 autres trajets effectués entre le 22 août 2011 et le 29 avril 2013. «Quelques panneaux avaient été mis en place, mais cela prêtait à confusion, explique Me Boivin. Il fallait afficher ces informations sur un même panneau de signalisation central, ce qui est le cas à présent».

Cette entente doit encore être autorisée par la Cour supérieure du Québec le 20 mai. Après cette approbation, les automobilistes concernés par la première période dénoncée par l’Union des consommateurs recevront automatiquement leur indemnisation par voie postale grâce aux données enregistrées automatiquement lors de leur passage véhiculé.

Ceux qui ont déménagé ainsi que ceux concernés par la deuxième partie de ce recours auront 90 jours après l’approbation d’un juge pour remplir un formulaire sur le site de l’Union des consommateurs.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!