Chantal Levesque/Métro

Une cinquantaine de parents et d’enfants de l’école primaire Rose-des-Vents, dans Rosemont, ont manifesté mercredi soir en marge de l’Assemblée générale de l’Alliance des professeures et professeurs de Montréal.

Les manifestants déplorent que ce syndicat ait refusé qu’il y ait des classes regroupant trois niveaux l’an prochain. Une entente spéciale doit être conclue chaque année afin de permettre à l’école Rose-des-Vents d’avoir ce type de classes.

Cette façon de procéder est unique à cette école dans la Commission scolaire de Montréal. Elle est appuyée tant par la direction que par les enseignants.

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!