Le vert sera à l’honneur cet été dans la Petite-Italie, alors qu’un plan triparti de verdissement y voit le jour. On y embellira une centaine de carrés d’arbres, préposera un parcours d’herbes aromatiques sur les terrasses de certain restaurants, et créera deux ruelles vertes reliant le boulevard Saint-Laurent au marché Jean-Talon.

Fait en partenariat avec l’arrondissement et les gens de la Société de développement environnemental de Rosemont (SODER), ce plan vert se veut l’occasion de mieux définir ce qu’est la Petite-Italie, souligne le directeur général de la Société de développement commercial (SDC) Petite-Italie – marché Jean-Talon, Roberto Tassinario.

« On voulait faire quelque chose de créatif, qui sort de l’ordinaire, pour donner une identité au quartier. On veut que les gens sachent qu’ils sont dans la Petite-Italie. Il faut que cela se voit, tant si on est sur une rue résidentielle que commerciale. Il faut donner une image uniforme au quartier, tout en l’embellissant et en améliorant la qualité de vie de ceux qui y vivent. »

C’est ainsi que, côté carré d’arbres, la SDC propose d’embellir au moins 150 d’entre eux, dont 80 % se retrouvent sur des artères commerciales. Pour ce faire, les commerçants et résidents qui veulent « adopter » un carré d’arbre et l’entretenir tout l’été, sont invités à venir chercher terres et engrais directement au bureau de la SDC locale.

Un parcours aromatique

Côté fines herbes, un parcours aromatique sera créé chez une quinzaine de restaurateurs et terrassiers. Là, de grands bacs, quatre à cinq par participant, seront installés à la limite des terrasses, permettant aux passant de « s’arrêter et de sentir les odeurs de basilic et de romarin frais », mentionne M. Tassinario.

« Les herbes aromatiques font partie de la culturel italienne mais aussi québécoise. On veut jumeler les deux cultures en proposant ce parcours. Chaque terrasse sera identifiée par une herbe. On espère que les restaurateurs proposeront aussi des recettes en lien avec la fine herbe qui lui est attitrée. C’est une occasion à saisir pour eux aussi », dit le dg de la SDC.

En attendant Shamrock piétonne…

Dans quelques semaines, on dévoilera les plans de réaménagement de l’avenue Shamrock, que nombres d’intervenants aimeraient voir devenir piétonne et ainsi offrir un couloir unique et sécuritaire entre le boulevard Saint-Laurent et le marché Jean-Talon.

« On ne connait pas encore les résultats des études concernant la piétonnisation complète ou partielle de Shamrock, affirme le maire de l’arrondissement, François W. Croteau. Est-ce qu’on la piétonnisera seulement la fin de semaine, tout l’été ou pas du tout ? On aura le résultat des études très bientôt et on annoncera le projet dans son ensemble quelque part en juillet. »

D’ici là, l’été sera tout de même l’occasion pour la mise en place de deux couloirs piétons entre le boulevard et le marché. Deux ruelles vertes seront en effet aménagées, l’une au nord et l’autre au sud de Shamrock, permettant ce lien vert entre les deux entités commerciale de la Petite-Italie.

Le coût pour ce vaste projet en trois temps est de plus de 14 000$, dont la moitié est financé par l’arrondissement Rosemont – La Petite-Patrie.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!