Les questions en provenance des internautes lors des séances du conseil de Rosemont – La Petite-Patrie ont pratiquement disparues au cours de la dernière année, alors qu’aucune n’a été posée via le web lors des six dernières séances.

En 2011, 24 questions avaient été posées aux élus par des internautes. En 2012, ce chiffre a diminué à 13, et lors des six dernières séances, aucune question n’est venue d’un internaute. En fait, la dernière interaction virtuelle remonte au 3 juillet dernier. Depuis, plus rien. Une situation qui n’alarme aucunement le maire de Rosemont – La Petite-Patrie, François W. Croteau.

« Je suppose que quand les gens ont des inquiétudes, ils posent des questions. S’ils ne le font plus, c’est peut-être parce que ça va bien. Je vois cela comme un bon signe », dit-il.

Autre statistique: le nombre de personnes qui visionnent en direct les séances du conseil n’a jamais atteint la centaine (93 personnes ont regardé en direct la séance du 4 juin 2012), avec une moyenne de 55 internautes branchés lors du déroulement de l’exercice démocratique. Par contre, les visionnements différés sont plus populaires, alors que des centaines de visionnements sont enregistrés mensuellement pour chacune des séances.

Au regard de ces chiffres, M. Croteau affirme que ce service est toujours utile et nécessaire.

« Je vous rappelle qu’avant 2009, lorsqu’on ne diffusait pas les séances du conseil en direct, il y avait 20, 25 personnes qui avaient accès à nos séances. Maintenant, c’est 10, 20 et même 100 fois plus de gens qui y ont accès. C’est inestimable pour la démocratie et ça vaut facilement l’investissement qu’on a fait. »

Rappelons qu’il en coûte environ 1000 $ à l’arrondissement par séance diffusée sur le Web. C’est la compagnie Webtv.coop qui s’occupe de la logistique de l’opération.

– Pour voir les séances: webtv.coop

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!