Les FrancoFolies sont de retour pour une 24e année, du 7 au 16 juin. La programmation a été dévoilée le mardi 22 mai au Métropolis et comporte la présence d’artistes de Rosemont – La Petite-Patrie et du Plateau-Mont-Royal. Nous nous sommes entretenus avec trois d’entre eux.

D’abord avec Daran, Français d’origine et résident du Plateau depuis quelques année maintenant, qui aura la tâche d’ouvrir l’événement, le 7 juin, alors qu’il assurera, en compagnie des groupes Dionysos et Les Revenants, la première partie du grand spectacle extérieur de Pierre Lapointe.

Une pression pour le chanteur? « En fait, je trouve plus difficile de jouer devant 200 personnes qui me regardent dans les yeux que de jouer devant une grande foule comme celle des Francos. C’est plus impressionnant pour moi de croiser le regard des gens que de voir un mouvement unique derrière des barrières de sécurité.»

L’homme, à qui l’on doit la célèbre chanson « Dormir Dehors », était de passage aux FrancoFolies de Montréal l’an dernier et ne croyait donc pas y être invité de nouveau cette année.

« C’est un beau cadeau, je l’ai appris il n’y a pas longtemps. Et quand je regarde la programmation, si j’avais eu à choisir ma place, j’aurais voulu chanter entre Dionysos et Pierre Lapointe. Pour moi, cette soirée est extrêmement cohérente. »

Le country signée Éric Goulet

Alors que Daran fera l’ouverture, Éric Goulet sera de la dernière journée des festivités, le 16 juin, à 22 h, sur la scène extérieure Les Espoirs. Le chanteur, arrangeur, musicien, réalisateur, qui réside à cheval entre Le Plateau-Mont-Royal et Rosemont – La Petite-Patrie, proposera, justement, un spectacle pour les amoureux de la musique country.

Comme le mentionnait lors du dévoilement Laurent Saulnier, responsable de la programmation, « On ne compte plus les apparitions d’Éric Goulet aux Francos » tellement elles sont nombreuses.

Le principal intéressé ne sait pas non plus combien de fois il a été de la programmation, soit à titre de musicien-accompagnateur ou pour y présenter son propre spectacle. « Je n’ai pas compté, mais je dois bien être autour de 25 participations. Et je ne tiens pas cela pour acquis. Pour moi, c’est toujours un plaisir, parce que c’est un gros party, les Francos, et qu’on est toujours content d’y être invité.»

C’est donc sur les airs de son disque Volume 1, sorti l’an dernier, que les gens sont invités à venir à la rencontre du country-man.

« Les spectateurs vont adorer, c’est du bonbon ce spectacle. C’est du country : tu ne peux pas quitter le show sans avoir un sourire dans la face, c’est garanti! »

L’engagement de Jérôme Minière

Autre chanteur établi cette fois dans La Petite-Patrie, Jérôme Minière est lui aussi de retour aux FrancoFolies cette année. Le 11 juin, il présentera de nouveau le spectacle entourant son disque Le vrai, le faux, sorti il y a deux ans et qu’il avait présenté l’an dernier dans ce même festival.

En plus des chansons déjà connues de son public, et arborant le carré rouge en appui aux étudiants actuellement en grève, Jérôme Minière jongle avec l’idée de chanter, ce soir-là, une nouvelle chanson plus « engagée ».

« Avec les événements actuels, on a envie de réagir. J’ai écrit des @Ri>tounes par rapport à tout ce qui se passe, et notamment une l’automne passé sur le mouvement « Occupy Montréal ». Je trouve qu’elle est encore plus pertinente maintenant. J’aurais le goût de la chanter au public… mais je ne sais pas encore si je vais le faire. » La décision pourrait revenir aux spectateurs, si jamais ils la demandent!

– Pour connaitre la programmation complète des FrancoFolies de Montréal : www.francofolies.com.

– Cliquez ici pour relire nos entrevues complètes réalisées dans les derniers mois avec Daran;

Éric Goulet;

et Jérôme Minière.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!