Archives La lutte aux îlots de chaleur de l’arrondissement a suscité les honneurs de la part du Conseil régional de l’environnement (CRE) de Montréal.
Le plan de lutte aux îlots de chaleur urbains enclenché l’an dernier par l’arrondissement a remporté les honneurs au gala de reconnaissance en environnement et en développement durable du Conseil régional de l’environnement (CRE) de Montréal, dans la catégorie Corps publics et institutions.

La nouvelle en a été faite ce midi lors d’un dîner de gala qui réunissait plus de 500 acteurs du milieu de l’environnement et du développement durable de l’île de Montréal.

En 2011, l’arrondissement a modifié son Règlement d’urbanisme afin de lutter contre ce phénomène nocif pour la santé des citadins. Le règlement s’attaque au problème par l’utilisation de matériaux réfléchissants sur les toitures, par le verdissement et par l’utilisation de matériaux qui permettent l’absorption de l’eau de pluie par le sol. Cette façon de faire a été récompensée par le CRE.

« Rosemont–La Petite-Patrie est un pionnier au Québec et nous invitons toutes les municipalités aux prises avec des îlots de chaleur urbains à faire de même afin qu’ensemble, nous puissions offrir un environnement plus agréable et plus sain à tous les Québécois», a dit le maire François W. Croteau.

Outre Rosemont – La Petite-Patrie, l’arrondissement de Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension, pour son projet de recyclage des matériaux d’excavation, et la Direction des immeubles de la Ville de Montréal, pour son projet de patinoire durable, étaient également finalistes dans cette catégorie. (P.B.)

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!