Collaboration spéciale Le réseau cyclable actuel est en vert et le réseau projeté de l’agglomération de Montréal est en violet.

La Ville de Montréal souhaite faire passer son réseau cyclable de 680 à 1280 km au cours des prochaines années, un projet estimé à environ 150M$.

Selon nos calculs, l’arrondissement de Rosemont–La Petite-Patrie bénéficierait de près de 50 km supplémentaires, incluant de nouveaux axes nord-sud et un axe majeur est-ouest.

Si la Ville-centre tient parole, les 1280 km seront atteints dans 12 à 15 ans, estime Suzanne Lareau, présidente de Vélo-Québec.

«On nous a rencontrés en décembre pour nous annoncer que Montréal souhaitait mettre à jour la carte de son réseau cyclable, mentionne-t-elle. Si tout se déroule comme prévu, 50 km de pistes cyclables seront ajoutés au réseau chaque année.»

Un axe est-ouest
Actuellement, l’arrondissement possède plus de 34 km de voies cyclables, avec un seul axe est-ouest, sur la rue Saint-Zotique.

Selon nos calculs, le quartier de La Petite-Patrie bénéficierait près de 20 km supplémentaires et celui de Rosemont, environ 30 km.

Sur la carte du futur réseau cyclable établie par la Ville-centre, le boulevard Rosemont serait doté d’une voie cyclable, de la rue Boyer jusqu’aux limites de l’arrondissement de Mercier – Hochelaga-Maisonneuve.

«Nous avons été rencontrés avant l’été 2014 pour donner nos priorités 2014-2017, explique François Limoges, conseiller de Saint-Édouard. L’une d’elles est le boulevard Rosemont. Nous avons demandé un travail audacieux, car nous ne voulons pas seulement une piste cyclable. Nous voyons un projet comme la piste Rachel sur Le Plateau, avec un immense terre-plein et de la verdure. Ce serait l’occasion de revitaliser une rue entière, de l’avenue Christophe-Colomb jusqu’au boulevard Lacordaire.»

Mais, le conseiller indique n’avoir eu pour le moment aucun retour de la part de l’administration centrale.

Sécuriser le réseau
Toujours selon la carte, plusieurs axes nord-sud se grefferaient de part et d’autre du boulevard Rosemont, d’un bout à l’autre de l’arrondissement. Reste à savoir quel type d’aménagement sera mis en place.

«On peut faire du maquillage esthétique partout et dessiner des bandes au sol pour donner l’impression aux cyclistes qu’ils ont accès à un réseau. Mais ce qu’il manque, c’est un réseau sécuritaire et de qualité. Nous avons des relations extraordinaires avec la division du transport et son responsable, Aref Salem. J’espère sincèrement que cela va continuer et qu’on sera entendu», laisse savoir M. Limoges.

Selon des documents émis par la Ville-centre, il est indiqué que des aménagements doivent être réalisés prochainement sur la 1ère Avenue et la rue Chabot.

La Ville-centre n’a pas souhaité nous fournir plus d’information expliquant qu’une annonce serait faite au printemps par M. Salem.

De son côté, l’arrondissement compte se réunir avec l’administration Coderre pour définir les secteurs qui seront priorisés.

À lire sur le même sujet:

-Difficile de rouler à vélo quatre saisons

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!