Archives TC Media .

Classes bondées, élèves transférés, la rentrée scolaire s’annonce encore une fois chargée dans Rosemont. Pour cette année 2015-2016, les écoles primaires de la Commission scolaire de Montréal (CSDM) du territoire devraient accueillir quelque 200 élèves de plus que l’an dernier. Une situation qui ressemble à un véritable casse-tête.

Le 27 août, ce sont 5451 élèves qui devraient faire leur rentrée au primaire dans Rosemont, selon les prévisions établies par la CSDM, à la suite des inscriptions de janvier.

Bien que ces données ne soient pas définitives, arriver à caser tous les enfants dans leurs écoles de quartier a représenté un vrai défi; défi que la CSDM n’a pas réussi à atteindre dans tous ses établissements.

Faute d’espace suffisant, les enfants de plusieurs écoles devront faire des allers-retours matin et soir pour étudier.

La valse des écoliers
À l’école Alphonse-Desjardins, trois classes de 5e et 6e année seront transférées vers l’Annexe Alphonse-Desjardins, l’ancienne école Saint-Brendan, située sur la 39e Avenue.

À l’école Sainte-Bernadette-Soubirous, les élèves des six classes de première année seront transportées au 4430, rue Bélanger, qui abritait auparavant l’école privée Académie Saint-Louis-de-France.

De leur côté, l’ensemble des élèves de l’école Sainte-Bibiane prendront un nouveau chemin le matin: celui de l’école Sans-Frontières, sur la 9e Avenue, où l’ancienne partie du bâtiment a été rénovée, cet été, pour accueillir les écoliers.

À l’école Saint-Albert-Le-Grand, la situation est toujours tendue. Malgré les 10 unités préfabriquées installées en arrière du bâtiment, toutes les classes de maternelles seront centralisées dans le bâtiment Accès-Est, sur la 9e Avenue. Sept locaux y ont été rénovés, cet été, pour l’occasion.


L’étau se resserre

La situation n’est pas prête de s’améliorer à Saint-Albert-Le-Grand puisque le ministère de l’Éducation, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche a refusé, pour la troisième fois, le projet d’agrandissement.

Ailleurs, les perspectives de la CSDM, quant à sa capacité à accueillir tous les élèves, ne sont pas plus réjouissantes.

La Commission scolaire prévoit résorber la problématique de surpopulation d’ici 2020.

Dans ses projections, on trouve l’agrandissement de Sainte-Bernadette-Soubirous, dont la fin est prévue pour la rentrée 2018. Or, celui-ci est présentement sur la glace.

Le ministère de l’Éducation a accepté le projet préliminaire de 7,6 M$, qui comprend l’ajout de 16 classes et d’un gymnase-double, mais le dossier a dû retourner à la table des architectes après des demandes de résidents et de l’arrondissement. Finalement, il manquerait 3 M$ pour réaliser l’agrandissement.

«Le projet initial a changé de forme et il n’existe pas de mécanisme de révision des projets au ministère, explique Jean-Denis Dufort, commissaire scolaire de Rosemont. Nous sommes en négociation avec le gouvernement.» «Le projet optimisé devra à nouveau être présenté à la Ville et au Ministère, à des fins d’autorisation. L’échéancier de livraison est en réévaluation», ajoute-t-on à la CSDM.

L’agrandissement de l’école Alphonse-Desjardins semble se dérouler sans anicroche. Cependant, ce sont seulement six classes qui doivent être ajoutées pour la rentrée 2018.

Quant à l’école Sainte-Bibiane, le projet de réhabilitation du bâtiment et du terrain est en cours de planification. La CSDM indique que «les plans et devis débuteront cet automne» et qu’«une demande financière a été formulée au Ministère et est en attente d’autorisation». Le projet est évalué à 8 M$.

Dans l’espoir de se donner un peu d’air pour les prochaines années, la Commission scolaire entend soumettre prochainement au gouvernement le projet d’agrandissement de l’école Saint-Jean-Vianney, pour l’ajout de 11 classes, et le réaménagement du Centre de ressources pédagogiques et éducatives en école primaire.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!