Stéphanie Maunay/TC Media 33 méfaits ont été recensés en une nuit.

Un homme de 20 ans a été interpellé dans la nuit du 27 octobre par les policiers du poste de quartier 35, après une trentaine de dégradations commises sur des vitrines de commerces de la Plaza Saint-Hubert, a appris TC Media. Il a comparu hier au Palais de justice de Montréal.

Au total, 33 délits – des rayures aux vitrines appelées «scratchitis» – ont été commis dans la nuit du 13 octobre sur la rue Saint-Hubert, entre les rues entre les rues de Bellechasse et Saint-Zotique.

«Près d’un commerce sur deux a été touché, indique Martin Dea, commandant du PDQ 35. Il y avait déjà eu quelques cas isolés dans le secteur, mais c’est la première vague intense.»

Une enquête a été ouverte par les policiers de La Petite-Patrie qui ont finalement interpellé un suspect mardi, dans une zone commerciale du Plateau-Mont-Royal.
«Il y a eu un fort déploiement, car cela a causé un certain émoi parmi les commerçants de la Plaza», note M. Dea.

L’homme a été accusé pour les 33 méfaits commis, selon les informations du commandant Dea.

Ce dernier ajoute qu’un autre jeune homme a également été arrêté par les policiers du PDQ 35, le 20 octobre, sur le boulevard Saint-Laurent, en train de réaliser des graffitis sur des commerces, en pleine journée.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!