Archives/TC Media Les deux élus se sont opposés lors du conseil d'arrondissement.

Érika Duchesne, conseillère du Vieux-Rosemont, reproche à l’administration du maire Croteau de lui avoir manqué de respect en cherchant à l’évincer sans l’avertir du poste au développement économique local qu’elle occupe depuis deux ans. L’élue indépendante subit ainsi un premier revers de la part de ses anciens collègues de Projet Montréal, ce qui suggère que le divorce est bel et bien prononcé.

Le maire François Croteau a reçu l’appui de la majorité du conseil d’arrondissement, lundi soir, pour siéger au sein du nouvel organisme du développement économique local, PME MTL Centre-Est, à la place de Mme Duchesne.

La conseillère a pourtant tenté de défendre sa place en début de séance demandant «officiellement au maire de retirer sa nomination». En vain, puisque les trois élus Projet Montréal ont voté en faveur.

Mise devant le fait accompli
Mme Duchesne n’a pas manqué de faire connaître sa déception et surtout, sa surprise face à ce changement de cap.

«On ne m’en a pas mentionné un mot avant la production de l’ordre du jour. Quand on sait que l’on va enlever un poste à quelqu’un, poste qui est apprécié parce que je l’ai dit et je l’ai redit, on vient quand même aviser la personne. C’est une marque de respect et de courtoisie qui n’a pas été faite», a confié la conseillère, en entrevue à TC Media.

Pour sa part, le maire Croteau reste droit dans ses bottes. «C’était normal de procéder ainsi. Je ne connais aucune administration qui appelle l’opposition en lui disant « By the way, voici ce que je compte faire. Je te laisse le temps de faire ton travail d’opposition», s’est-il justifié.

«Décision stratégique»
Mme Duchesne avait pourtant été recommandée, récemment, pour représenter les élus de Rosemont–La Petite-Patrie au sein du nouvel organisme.

Questionnée à savoir s’il s’agissait d’une punition pour avoir quitté Projet Montréal en septembre dernier, la conseillère a répondu par l’affirmative. «Personnellement, c’est ce que je ressens, mais je souhaite que les gens jugent par eux-mêmes», a-t-elle indiqué.

«Il s’agit uniquement d’une décision stratégique. Nous avons annoncé un plan [pour le développement économique] et nous avons fait le choix, comme caucus, que nous préférerions avoir un membre de notre équipe au sein du conseil d’administration. Il n’y a rien de personnel envers Mme Duchesne et absolument rien sur ses compétences ou sur le travail qui a été fait», a rétorqué M. Croteau.

L’élue du Vieux-Rosemont s’était faite discrète dans plusieurs dossiers depuis qu’elle siège comme indépendante, sauf dernièrement dans le dossier des aînés où elle a appuyé le conseiller de l’Équipe Coderre, Marc-André Gadoury.

«Du moment où Mme Duchesne a fait une alliance locale et des sorties sur des dossiers, dont elle était responsable, et nous rend coupables, je suis désolé, mais c’est un bris de confiance et de collaboration», juge M. Croteau.

Mme Duchesne garde son siège au conseil d’administration de PME MTL Centre-Est tant que le conseil d’agglomération n’a pas entériné la nomination du maire Croteau.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!