Isabelle Bergeron/TC Media Le Comité logement Rosemont juge que les outils actuels pour soutenir la réalisation de projets de logements sociaux sont insuffisants et inadaptés à la réalité du quartier.

Le Comité logement Rosemont a ciblé le dernier terrain vacant de la Société de développement Angus pour manifester, le 10 mars, dans le cadre de la campagne À Montréal, le logement social, c’est vital!, organisée par les groupes membres du Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU).

«Ce terrain aurait dû être réservé par la Ville pour servir à 100% au développement de logements sociaux et d’infrastructures collectives», estime Sébastien Laliberté, coordinateur de l’organisme.

Il rappelle que près de 40% des ménages du quartier engloutissent plus de 30% de leur revenu pour se loger au détriment des autres besoins essentiels.

Le Comité logement Rosemont pense que la Ville doit intervenir sur son territoire en réservant des sites afin de soutenir les organismes coopératifs et à but non lucratif qui n’arrivent pas à viabiliser leurs projets.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!