Stéphanie Maunay/TC Media La démolition du 5300, rue Molson devrait être entérinée au conseil de mai si le projet ne reçoit pas d'opposition.

Une ancienne manufacture de teinturerie de la rue Molson devrait bientôt être réduite en poussière. L’arrondissement étudie actuellement un projet mixte de 149 logements et trois commerces à l’angle de la rue Masson.

La démolition de l’actuel édifice situé au 5300, rue Molson devrait être entérinée au conseil de mai si elle ne reçoit pas d’opposition. Elle a déjà reçu l’aval du comité consultatif d’urbanisme, le mois dernier.

«C’est un bâtiment qui n’a pas vraiment de valeur architecturale, explique le maire, François Croteau. Pour le moment, des plans préliminaires ont été déposés, mais le projet peut bouger.»

Une épicerie, une pharmacie et un café sont prévus au rez-de-chaussée. Les étages accueilleraient les unités d’habitation. Un chalet urbain, un gymnase, un toit-terrasse et une piscine extérieure figurent également dans les plans.

Aucun nom de promoteur n’a encore été dévoilé. Selon le rôle foncier, la valeur de l’immeuble est estimée à près de 1,8 M$.

Mixité sociale
Cette construction viendrait finaliser le développement immobilier du secteur qui connaît un essor depuis quelques années sur le site de l’ancienne usine Norampac tout à côté.

Le 5300 rue Molson s’ajoutera au projet MUV Condos, et aux nouvelles résidences Loggia Pélican et Rosemont-Les-Quartiers, qui s’adressent à une clientèle aînée.

«Les derniers chiffres démographiques disent qu’on a une très belle mixité dans Rosemont–La Petite-Patrie. Je suis heureux de voir que des projets pour aînés vont être à côté de logements abordables pour les familles et que tous vont pouvoir côtoyer le même parc, par exemple. C’est très positif», indique M. Croteau.

L’arrivée de la nouvelle construction n’aurait pas d’impact majeur dans le secteur selon une étude sur les déplacements réalisée dans le quadrilatère des rues D’Iberville, Masson, Molson et le boulevard Saint-Joseph.

«L’analyse démontre que les conditions de circulation plus difficiles au carrefour D’Iberville et Masson peuvent être atténuées avec l’ajout d’une phase protégée pour les mouvements de virage à gauche», apprend-on dans des documents de l’arrondissement.

Un stationnement souterrain et quelque 150 espaces à vélo ont été inclus au projet.

Une consultation publique sur le projet de démolition est prévue le 4 avril, avant la séance du conseil d’arrondissement.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!