Photo collaboration spéciale L'année dernière, ils étaient une vingtaine a avoir participé au grand ménage au parc du Bois-du-Père.

Plus de 30 nettoyages de printemps sont prévus dans Rosemont–La Petite-Patrie. Un nombre élevé, qui fait de l’arrondissement l’un des plus actifs à Montréal.

Sortez balais, sacs de plastique et autres ustensiles de nettoyage ! La saison des grands ménages de printemps bat son plein. Et particulièrement sur le territoire rosemontois. Dans les ruelles vertes, à l’est de la rue Masson ou encore au parc Bois-des-Pères, les initiatives citoyennes sont nombreuses.

«C’est important que les citoyens mettent la main à la pâte et s’engagent dans notre environnement», rapporte Lili Bergeron, une citoyenne qui participe régulièrement à des corvées de printemps.

Pour Marie-Line Gagné, ce sera une première. «On s’est souvent dit qu’on allait participer à ce genre d’événement, alors cette année, on se lance.»

Lili Bergeron souligne d’ailleurs que «l’arrondissement est très porté sur ce genre d’initiative». Mikaël Saint-Pierre, chargé de projets spéciaux à la Soder qui gère l’écoquartier, assure que ces ménages sont «très populaires dans Rosemont. Beaucoup de groupes autonomes en organisent d’eux-mêmes».

Tristan Bougie, qui prépare le grand nettoyage de la rue Masson a choisi une ruelle commerciale et passante.

«C’est une bonne façon de rencontrer des gens et de montrer que la propreté de notre quartier nous tient à cœur», indique-t-il.

Pour beaucoup, le geste citoyen va au-delà de simplement ramasser des déchets. «C’est l’occasion de montrer l’exemple, de conscientiser les gens qui nous regardent faire», explique Mme Bergeron qui ne trouve pas que la situation va en s’améliorant.

D’après elle, encore trop de citoyens ne se soucient guère de l’environnement et jettent les mégots de cigarette ou bouteilles en plastique.

«Ramasser ne résout rien malheureusement. En plus de sensibiliser les gens, l’arrondissement pourrait vider plus souvent les îlots à déchets qui débordent tout le temps», poursuit-elle.

«Il faudrait qu’il y ait plus de poubelles accessibles et plus nombreuses pour contribuer à la diminution de ces déchets», souligne aussi  Laurie McLaughlin, une autre citoyenne qui participe activement à ces nettoyages de printemps.

En attendant, tous se préparent à donner un bon coup de balai cette fin de semaine. Ces corvées printanières sont consultables sur le site de la Ville.

Aussi dans Actualités :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!