Johanna Pellus/TC Media Une vingtaine de citoyens ont assisté à la consultation publique du 18 mai sur le projet de règlement visant à protéger le parc immobilier d'écoles. Des explications ont notamment été données par le maire Alan DeSousa et le conseiller Francesco Miele.

Le projet de règlement visant à protéger le parc immobilier des écoles de Saint-Laurent en supprimant l’usage «lieu de culte» dans dix zones d’enseignement a été clarifié en consultation publique, jeudi. Le maire, Alan DeSousa, en fait d’ailleurs «une priorité».

Le projet global, visant à autoriser davantage de lieux de culte, a été mis de côté afin d’en discuter avec les personnes concernées. Seule une partie du règlement sera maintenue dans le but d’assurer, dans un contexte où la population augmente et où les édifices d’enseignement scolaire se font plus rares, que ces derniers ne soient pas convertis en lieux de culte.

Le zonage date en effet de l’époque où les écoles étaient confessionnelles et accueillaient alors des églises. Cette double fonction n’étant plus d’actualité et pour éviter qu’un bâtiment scolaire soit acheté puis utilisé à d’autres fins, le conseil propose deux modifications au zonage.

D’abord il faudra mettre à jour les définitions de «lieux de culte», «enseignement spécialisé» et «enseignement spécialisé non scolaire». Des précisions seront par ailleurs apportées à la classe d’usage «communautaire, humanitaire et de loisirs», pour laquelle «pratiquer un culte» et «dispenser de cours de religion» ne seront plus permis.

Quant au second changement, l’usage «lieux de culte» sera retiré dans dix zones scolaires qui accueillent uniquement des écoles.

Les autres zones ne seront pas concernées, alors que l’arrondissement compte une trentaine d’établissements scolaires. Certains se trouvent dans une zone déjà exclusivement réservée à l’enseignement, comme la nouvelle école au Trésor-du-Boisé, ou demeureront dans une zone avec les deux fonctions.

Historiquement, des écoles sont situées à côté d’églises, comme l’édifice Saint-Germain de l’école secondaire Saint-Laurent, entre Our Lady of Fatima et la Paroisse Sainte-Sixte. Les trois bâtiments sont dans la même zone et il n’est pas possible de changer son usage, ce qui reviendrait à interdire les lieux de culte existants.

Consultation publique
«Je pense qu’il aurait été plus complet de retirer l’usage de lieux de culte dans tous les établissements scolaires et donc de scinder des zones particulières où l’on sait très bien qu’il y a une église et un cégep», conteste le commissaire de Saint-Laurent Est à la Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys (CSMB), Christian Desjardins. Il assistait, comme une vingtaine de citoyens, à la consultation publique du 18 mai.

D’après le maire de l’arrondissement, les zones identifiées sont celles qui présentaient le plus grand risque de basculer vers une autre fonction. «Pour découper les autres, on commencerait à faire du « spot zoning » (en parcelles spécifiques plus petites). Ce sont des situations qui ne sont pas souhaitables puisqu’elles peuvent se retrouver en cour, contestées par le gouvernement», précise Alan DeSousa.

Des citoyens avaient des inquiétudes liées au règlement initial, qui aurait permis des lieux de culte dans 16 zones commerciales. Toutes les démarches ont été arrêtées à la suite de la séance du conseil de mai, où des résidents avaient réclamé un référendum.

«Les enjeux ne vont pas disparaître. Notre population est en croissance et souhaite des lieux pour prier», souligne M. DeSousa, qui attendra les statistiques du dernier recensement, ce qui pourrait permettre de tenir compte de la proportion de chaque confession dans Saint-Laurent.

Calendrier
Pour le projet visant à protéger les écoles, la réception des demandes de tenue de registre se fera du 25 mai au 1er juin. Seuls les résidents des zones adjacentes à celles des écoles sont concernés.

«Chacune de ces zones peut être contestée, mais cela pourrait avoir un effet néfaste sur nos écoles, rappelle le maire DeSousa. Je ne peux néanmoins pas vous en empêcher.»

Sans opposition, le règlement sera adopté le 6 juin, lors de la séance ordinaire du conseil qui se tient tous les premiers mardis du mois, à 19h30, à la mairie. Il entrerait alors en vigueur fin juin.

Écoles concernées

  • LaurenHill Academy (2505, boulevard de la Côte-Vertu)
  • Centre de formation professionnelle Léonard-De Vinci (2405, boulevard Thimens) et école secondaire Saint-Laurent (2395, boulevard Thiemens)
  • École des Grands-Êtres (1150, rue Deguire)
  • École Jean-Grou (805, rue Tassé)
  • LaurenHill Junior Campus (2355, rue Decelles), Centre de formation aux adultes Saint-Laurent (2405, place Lafortune Ouest) et Fraser Academy (950, rue Fraser)
  • École Cardinal-Léger (2000, rue Decelles)
  • École vacante (2205, rue de l’Église)
  • École Maïmonide (1888-1900, rue Bourdon)
  • École alternative Jonathan (705, boulevard Décarie)
  • Ecole Alex Manoogian (755, rue Manoogian)

Aussi dans Actualités :

Dû à un problème technique relié à la publication de publicités sur notre site web, nous avons temporairement désactivé la zone de commentaires sur le site web. En attendant que le problème soit réglé, nous invitons les lecteurs à faire leurs commentaires via notre page Facebook, soit directement sur notre mur, ou en message privé. Merci de votre compréhension et merci de nous lire!