Pablo Ortiz/Métro

Un jeune adolescent de 13 ans est décédé, mercredi soir, après avoir été happé par un train sur la ligne Deux-Montagnes à la gare Bois-Franc, sur le boulevard Marcel-Laurin, non loin du boulevard Henri-Bourassa, dans Saint-Laurent.

Selon les informations du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), qui a reçu plusieurs appels à la centrale 911 aux alentours de 16h, la collision est survenue lorsque le jeune homme a emprunté une traverse piétonnière du nord vers le sud. Le train, lui, circulait en direction est sur la ligne Deux-Montagnes, vers le centre-ville.

Blessé de manière importante au haut et au bas du corps, le jeune homme a immédiatement été transporté dans un centre hospitalier à proximité. Craignant d’abord pour sa vie, les services ambulanciers ont confirmé son décès «plus tard en soirée», a expliqué la porte-parole du SPVM, Andrée-Anne Picard.

Le conducteur du train, pour sa part âgé de 53 ans, a été évalué par Urgence-Santé sur les lieux. Il n’a toutefois pas été transporté à l’hôpital.

Une enquête a été ouverte depuis. C’est la division Ouest du service de police montréalais qui se chargera de faire la lumière sur les circonstances entourant l’incident. En fin de soirée, les agents avaient rencontré tous les témoins et en étaient à l’étape de colliger toutes les informations et les différents récits.

Le SPVM a indiqué qu’il n’était pas en mesure, jusqu’ici, de confirmer la cause exacte de la collision. «L’hypothèse de l’inattention est toutefois privilégiée», a avancé la porte-parole.

Les passages de trains sur la ligne Deux-Montagnes ont été interrompus pendant près de deux heures, mercredi après-midi, mais ont été en mesure de reprendre progressivement du service en début de soirée, a annoncé exo, l’organisation qui gère la ligne en question.

Plus tôt mercredi, exo avait d’ailleurs invité ses usagers à utiliser les autobus disponibles pour se rendre à d’autres stations du réseau, qui sont demeurées ouvertes pour la plupart, telles que Grand-Moulin et Deux-Montagnes. Les usagers des navettes, eux, ont été conviés à choisir d’autres façons de se déplacer. Les titres de transport étaient acceptés sur le réseau de la Société de transport de Montréal (STM) et la Société de transport de Laval (STL).

Sur la Toile, l’organisation dit regretter les inconvénients engendrés par l’incident, qui sont toutefois hors de son contrôle.

Un accident similaire s’était produit il y a un an sur la même ligne, à la gare de Pierrefonds-Roxboro.

Aussi dans Actualités :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!